• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Aménagement du territoire

Rémire-Montjoly : une réouverture du boulevard Bassière d'ici 2022 ?

Iris Joussen Jeudi 15 Juillet 2021 - 14h53
Rémire-Montjoly : une réouverture du boulevard Bassière d'ici 2022 ?

Après six semaines d'étude du terrain, le BRGM a rendu son premier rapport sur la situation et s'est réuni avec la préfecture et la mairie de Rémire-Montjoly. Une seule certitude : il existe un risque majeur d'autres glissements de terrain. Quant à la gravité de leurs impacts, le BRGM a dressé différents scénarios possibles. Conséquence : une déviation de la route sera peut-être nécessaire.

Après la fermeture de l’avenue Bassière le 25 mai dernier, du fait de deux petits glissements de terrain d’environ 1500 m3, suivie d’un troisième glissement ayant atteint cette fois-ci la route, peut-on envisager une réouverture sereine/pérenne de cette route ? Peu probable pour le moment. Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a rendu son rapport le 12 juillet après plusieurs semaines d’études de terrain.

Un risque « exceptionnel » de glissement de terrain de 500 000 m3

Conclusion ? Il y a encore des risques majeurs de glissements de terrain. « Le pied de tallus est déstabilisé et les terrains sont gorgés d’eau » énumère le directeur Fréderic Tronel. Surtout, ils ont découvert – grâce à des images radars dites Lidar [NDLR : technologie consistant à effectuer un balayage du sol à partir d’un laser permettant de voir la topographie du sol] – que des glissements de terrain de grande ampleur ont eu lieu dans ces zones il y a plusieurs milliers d’années. « On peut donc craindre que ces phénomènes se renouvellent à l’avenir » estime ce dernier.

Le BRGM envisage ainsi plusieurs scénarios hiérarchisés en fonction de leurs probabilités. Parmi les risques :

- Il y a une forte probabilité de « petits » glissements de terrain à hauteur de 500 m3, c’est-à-dire qui ne devraient pas se répercuter sur la route
- Il y a également une forte probabilité de glissements de moyenne ampleur susceptibles d’atteindre la route
- Il est possible – et cela concerne toute l’Ile de Cayenne - qu’il y ait à l’avenir des glissements de terrain résiduels de 100 000 m3
- Enfin, il y aurait un risque « exceptionnel » d’un glissement pouvant atteindre jusqu’à 500 000 m3 : l’étendue des dégâts se porterait alors sur plusieurs centaines de mètres. Les images radar ont en effet montré que des glissements d’une telle ampleur sont survenus dans le passé. « Surtout que nous subissons depuis cette année des pluies particulièrement intenses » ajoute le directeur.

Risques d’un Mont Cabassou bis

« La situation est similaire à celle du Mont Cabassou. Nous avons suffisamment d’éléments pour considérer qu’il faut être vigilants » tient à préciser Fréderic Tronel afin de faire comprendre aux usagers les raisons du maintien de la fermeture de la route Bassière – anciennement chemin Patient. Face à l'ampleur de ces risques, le BRGM a recommandé – avant toute prise de décision – de mener des études complémentaires pour savoir si un confortement du talus et sécurisation de la zone serait possible. A défaut, il faudra alors envisager une déviation de la route.

De quoi être pessimiste pour réutiliser un jour cette route ? « D'ici la fin de l'année on peut avoir bouclé le diagnostic et réalisé les premiers travaux » évalue le préfet Thierry Queffelec, qui déclare travailler déjà sur des demandes de financement pour assurer « une réponse opérationnelle avant 2022… »

Ce qui pourrait être envisagé, bien que dit à demi-mots par la mairie de Rémire Montjoly et la préfecture et à condition que la météo le permette, c’est une réouverture de la route « sur un temps limité » durant la saison sèche. Le directeur de cabinet Jean-Marc Weirback promet des annonces officielles dans la semaine à venir.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Miroslav 16.07.2021
Indispensable

Nous sommes très nombreux à emprunter cette route pour faire le trajet Remire/Cayenne aux heures de pointe. Grosse galère ces derniers temps, nous sommes obligés de passer par Tarzan impraticable ou encore faire un gros détour par la cité Arc en Ciel.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
2 commentaires
12 commentaires
A la une
7 commentaires
3 commentaires
3 commentaires