France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Les chasseurs s’impatientent

Vendredi 26 avril 2019
Les chasseurs s’impatientent
Hier, en début d'après-midi la vingtaine de chasseurs qui occupaient l'entrée des locaux de la CTG depuis le matin ont quitté les lieux - Angelique GROS

Au terme d’une matinée animée, les chasseurs ont obtenu une proposition de date afin d’organiser une réunion avec l’ensemble des acteurs de la forêt et du foncier afin, notamment, de réfléchir à la création d’une cellule chasse.

Fermes et déterminés, les chasseurs de l’association Dent de sabre Amazone notamment, menés par Daniel Rodrigues ont occupé l’entrée des locaux de la CTG toute la matinée hier. Militants pour la création d’une « cellule chasse » afin de « mettre leur pierre à l’édifice », les chasseurs n’ont guère adhéré au retard pris avec le calendrier.

Lors de la dernière réunion avec la CTG sur le dossier, en mars, il leur avait été annoncé qu’une date de réunion avec l’ensemble des acteurs de la forêt et du foncier serait fixée sous trois semaines. « Au terme de plusieurs relances, la CTG devait nous donner une date hier [mercredi] mais n’en a rien fait. Donc on a décidé de venir en personne pour fixer ensemble une date. » Finalement sur place les choses dégénèrent, le président Rodolphe Alexandre est absent, personne ne peut recevoir les chasseurs. Certains décident alors d’aller chercher des palettes et menacent de camper sur place jusqu’au retour de Rodolphe Alexandre, lundi.

En fin de matinée, une délégation de chasseurs est reçue et on parvient à se mettre d’accord sur la date du 10 mai. Mais reste à savoir si tous les acteurs conviés seront disponibles car la liste est longue : l’Office national des forêts, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement, etc. « Je ne vois pas la nécessité qu’ils montent au créneau, nous avons organisé les Assises de la chasse en collaboration avec eux. Une motion qui leur donne gain de cause par rapport au permis de chasse est passée au Sénat le 10 avril... Et nous n’avons pas la compétence pour mettre en place une cellule de chasse avec des cartes de chasse car c’est de la gestion du foncier et c’est du ressort de l’État », regrette la conseillère territoriale, Céline Régis.

Angélique GROS

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Ile de Cayenne

Quand les petits et les gangans hospitalisés...

Vendredi 26 avril 2019

.

A la une
Une

« Quand on a un langage franc, on vous écoute »

Propos recueillis par Pierre Rossovich / Photo Katheryn Vulpillat - Mercredi 22 mai 2019

Pourquoi selon vous, avez-vous été mis à l’honneur ? Depuis mon arrivée en Guyane...

1 commentaire