Jean Parize, élu à Cayenne, lors du conseil municipal de mercredi dernier. Le torchon brûle depuis plusieurs mois entre le maire de la ville et le conseiller d'opposition et ce genre de réflexions assassines est devenu monnaie courante

LA PHRASE. Si la mairie veut voler au secours du Ciasic, je rappelle qu'elle lui doit encore 400 000 euros

France-Guyane 18 mots - 19.11.2013
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir