• S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FOOTBALL. MONTÉE EN DH DE GRAND-SANTI

Une histoire d'occasions manquées

Julien ROUSSET Mercredi 17 juillet 2013
Une histoire d'occasions manquées
Starkie Andelie, François Sampain et Almizinho Moreira, joueurs-clés de Grand Santi (en blanc) retrouveront Anderson de Souza et Kevin Cresson du Cosma en DH (JR)

Depuis le 9 juillet, l'ASU Grand-Santi a officiellement quitté la PH, après une longue attente émaillée d'obstacles plus administratifs que sportifs.

C'est le PV du comité directeur de la ligue de football de Guyane, daté du 9 juillet, qui officialise la montée de Grand-Santi en DH : l'aboutissement d'un parcours du combattant long de cinq ans. La formation du fleuve, reine du beau jeu, fait son entrée en PH lors de la saison 2007-2008. Dès sa seconde année de compétition, elle finit en tête de la poule ouest et remporte le titre de PH en battant deux fois l'Olympique de Cayenne. Hélas, parce qu'elle n'a pas les deux équipes de jeunes obligatoires, Grand-Santi doit rester en PH. Ses recours administratifs restent vains.
En 2009-2010, le club partage la tête de la poule ouest avec Iracoubo : c'est l'Étoile Filante qui monte au goal-average particulier. L'équipe du fleuve avait perdu, un mois plus tôt, un point sur tapis vert pour envoi hors délai d'une feuille de match...
La saison suivante, Grand-Santi règne sur la poule ouest devant l'AOJ Mana. Ses victoires remportées sur le terrain contre son dauphin sont invalidées sur tapis vert : la ligue avait accordé, à tort selon elle, une licence au défenseur grand-santien Daniel Raje, ancien mananais. La formation du fleuve refuse de rejouer les deux rencontres et laisse Mana monter en DH.
En 2011-2012, après avoir compté plus de dix points d'avance sur l'US Sinnamary, Grand-Santi est coiffé sur le fil par le club de Fabrice Torvic.
- Cette fois-ci, c'est bon
Cette saison, l'équipe de Stanley Pinas prend un mauvais départ et le Cosma s'envole au classement. Toutefois, Grand-Santi finit très fort et se qualifie pour les barrages. Le club triomphe aisément du second de la poule centre-est, Balata, et gagne le droit d'affronter le 10e de la DH : Black Stars. Le match aller à René-Long se déroule idéalement, avec un hat-trick de Joël Sarrucco.
Mais le retour à Matoury, le 6 juillet, est un calvaire : Grand-Santi, diminué, se retrouve mené 2-0 à Matoury. Black Stars obtient un pénalty, mais le gardien Janot Apagui sauve son équipe. La porte de la DH s'ouvre enfin. Comme les équipes de jeunes de la commune du fleuve se portent bien, la vérité sportive est confirmée administrativement par le PV du 9 juillet. Pourtant, Grand-Santi a craint un moment que sa montée ne soit à nouveau compromise, à cause d'un problème de terrain : la mairie de Saint-Laurent ne souhaite plus accueillir sur ses terrains les entraînements et les matches à domicile du club. Les Grand-Santiens devraient les jouer à Mana.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire