France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Tribunal

« Mon client aurait pu mourir »

« Mon client aurait pu mourir »

Jalousie conjugale et alcool à l’origine d’une violente bagarre, le 21 mai à Kourou, qui aurait pu mal se terminer. Voulant séparer les deux protagonistes, un jeune homme a failli y laisser la vie. L’auteur des coups a écopé de quatre ans avec sursis.

Pas toujours évident d’être celui qui essaie de calmer le jeu entre deux personnes qui se battent : un jeune homme l’a appris à ses dépens, lui qui a reçu plusieurs coups de couteau — dont l’un, profond de 20 cm, à proximité de son cou — et qui est apparu si faible lors de l’audience des comparutions immédiates que le président, Patrick Chevrier, l’a invité à aller se reposer dans une salle annexe. L’affaire remonte au 21 mai et a opposé un Kouroucien de 31 ans à celui qu’il suppose être son...

France-Guyane 674 mots - 28.05.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres