France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Le tribunal s’installe au Majestic

Lundi 14 Octobre 2019 - 03h10
 Le tribunal s’installe au Majestic
L’entrée du nouveau tribunal de l'immeuble Majestic est accessible au public du côté de la rue François Arago. - BERNARD DORDONNE

Le nouveau tribunal de grande instance, situé au rez-de-chaussée de l’immeuble où se trouve FA Guyane, à l’angle des rues Lallouette et François Arago, à Cayenne, a ouvert ses portes lundi dernier. Il est destiné aux justiciables jugés pour des affaires civiles, familiales, sociales et commerciales.

Depuis lundi dernier, toutes les affaires civiles, familiales, sociales et commerciales sont jugées dans les trois salles d’audience du nouveau tribunal de grande instance, ouvert au rez-de-chaussée de l’immeuble Majestic, à Cayenne. Cet ensemble immobilier est situé à l’angle des rues François-Arago et Lallouette, à côté de la cathédrale Saint-Sauveur. L’entrée de ce nouveau tribunal est accessible au public du côté de la rue François-Arago.

Ces nouveaux locaux accueillent 18 postes de travail et 3 salles d’audience sur une surface de 480 m2. Le mobilier a été totalement renouvelé. L’équipement installé dans ce nouveau tribunal est neuf. En effet, le matériel informatique, de reprographie, de téléphonie et de visioconférence va permettre aux magistrats et aux fonctionnaires de bénéficier des dernières avancées technologiques.

Les chefs de juridiction, le président du TGI Patrick Chevrier et le procureur de la République Samuel Finielz, ont souligné lors d’une rencontre avant l’ouverture du tribunal du Majestic l’engagement des magistrats et des fonctionnaires de justice et leur détermination à assurer la continuité du service public de la justice. Ils ont indiqué aussi que les opérations de reconfiguration immobilière se poursuivront dans les semaines et mois à venir à la faveur de la libération de bâtiments modulaires situés à l’avant du palais de justice historique. Ils permettront d'accueillir les délégués du procureur et le bureau d’aide aux victimes. À cela s’ajoutera la libération de locaux supplémentaires à l’espace consulaire de formation, au Larivot, à Matoury.

Les chefs de juridiction rappellent que les affaires pénales se tiennent dans les locaux du tribunal installé dans l’immeuble du Larivot à Matoury.

Bernard DORDONNE

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Gérard Manvussa 15.10.2019

Est-ce un endroit bien choisi ? il y a aussi les RG...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une