France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
SAINT-GEORGES DE L'OYAPOCK

Le marathon du préfet dans l'Est

Karin SCHERHAG Mardi 20 août 2013
Le marathon du préfet dans l'Est
Le préfet a posé la première pierre de la maison des services publics mercredi.

La négociation concernant la vente de terrains (notre édition de ce week-end) et la traversée du pont étaient les points essentiels de la visite du préfet, mercredi. Mais n'étaient pas les seuls...

Maison des services publics. Les habitants de l'Est connaissent (trop) bien le problème : pour presque toutes leurs démarches administratives, ils sont obligés de se rendre à Cayenne. Un véritable casse-tête pour beaucoup. Bientôt un mauvais souvenir pour tous. Mercredi dernier, la première pierre de la maison des services publics a été posée. Dès son ouverture, prévue en début d'année prochaine, y seront regroupés les services de l'Etat, de la Région et du Département. « Votre rêve devient réalité » , a glissé le préfet Eric Spitz au maire Fabienne Mathurin-Brouard, visiblement soulagée...
CCAS. Créé en 2011, le Centre communal d'action sociale dispose de nouveaux locaux, adaptés aux différentes missions d'accompagnement qui sont les siennes (aide aux personnes âgées, aux mineurs en danger, aux personnes en situation de handicap ou d'exclusion...). Et porte désormais le nom d'Irénée Sincère Mandé, premier maire de Camopi, mais aussi adjoint au maire de Saint-Georges et retraité du centre de santé de la commune, disparu en février dernier.
Lagune. C'est un immense lac artificiel protégé par de hautes clôtures. La future lagune de Saint-Georges va permettre le traitement des eaux usées de 6 500 équivalent-habitants, soit plus que la population actuelle de la commune (4 037 personnes recensées en 2010). « Elle est légèrement surdimensionnée, reconnaît Jean-Philippe Bossou, directeur des affaires générales. Mais elle sera à niveau pour 2020. Elle a été calibrée pour suivre notre évolution démographique (+ 12% ) parce qu'on ne réalise pas un équipement comme celui-là tous les trois ou quatre ans. » La nouvelle lagune aura en effet coûté la coquette somme de 7 millions d'euros. Extensible, elle pourra à terme combler les besoins de 11 000 équivalent-habitants. Sa mise en fonction est espérée pour le mois de décembre. Une véritable bouffée d'oxygène puisqu'à Saint-Georges, les permis de construire sont actuellement suspendus à cet équipement.
Ouanary. La visite du préfet à Saint-Georges n'aurait semble-t-il pas été tout à fait complète sans une escale à Ouanary. Une très courte escale en fait (deux heures à peine) qui a surtout permis de faire un point d'étape sur les problèmes récurrents d'enclavement, de foncier et de pêche illégale. Depuis Dominique Vian (février 1997-août 1999), aucun préfet ne s'était rendu à Ouanary. Même symbolique, la visite d'Eric Spitz était donc très attendue.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire