• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Le haut débit n'importe où en Guyane

Kerwin ALCIDE Mardi 27 mai 2014
Le haut débit n'importe où en Guyane
Selon David Veldwachter, le satellite « répond à l'essentiel des besoins des gens mais pas à tout » (DR)

Depuis avril, la société Caribsat a débarqué en Guyane, proposant des services d'internet haut débit par satellite. L'avantage de cette technologie est que même ceux qui habitent bien loin du réseau traditionnel peuvent désormais surfer à des vitesses folles.

Le téléphone de David Veldwachter ne cesse de sonner. Inlassablement, il égrène les points forts de ce concept qu'il commercialise depuis deux mois. En Guyane, internet par satellite n'est certes pas une nouveauté. Pourtant, avant même le début de la commercialisation, plus de 70 personnes figuraient sur la liste d'attente de Caribsat. Une liste que David Veldwachter s'efforce de réduire jour après jour, surpris lui-même par l'intérêt que les Guyanais portent à ce produit. « Les gens sont convaincus » , explique David Veldwachter, occupé encore à échanger avec de potentiels futurs clients.
DES CLIENTS DE MARIPASOULA, SAÜL, SAINT-ELIE...
Paradoxalement, les principales questions portent sur l'alimentation du système de réception satellite. Et pour cause, ce sont surtout des personnes situées loin du réseau internet mais aussi d'une alimentation électrique. Par conséquent, ils utilisent très souvent des panneaux solaires et sont très attentifs à la consommation. « Ça ne consomme pas plus qu'un ordinateur portable » , aime à répondre le gérant de Caribsat Guyane. Ses clients arrivent de Saül, Maripasoula, Saint-Elie, Montsinéry, et paradoxalement, de Saint-Laurent et Roura. Les exploitants d'or figurent aussi parmi les clients ciblés par la société. Pour un peu plus d'un millier d'euros, ils repartent avec le système de réception et doivent souscrire un abonnement allant jusqu'à 6 méga de débit. « Le débit obtenu est très proche du débit annoncé » , assure-il, rappelant que le client est directement connecté au satellite.
David Veldwachter regrette toutefois le prix élevé du coût d'accès supporté par le client. Aujourd'hui, il sollicite plusieurs communes pour qu'elles subventionnent une partie de ces frais qui pourraient être remboursés, notamment par la Région. La Guadeloupe comme plusieurs autres régions françaises, dans le cadre de l'aménagement du territoire, facilitent l'accès à l'internet par satellite.
Présent au Salon de l'habitat, Caribsat proposera aux clients intéressés de payer les frais d'accès en plusieurs fois ou sous forme d'abonnement.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
1 commentaire
2 commentaires
3 commentaires