• S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Le Département racle les fonds de tiroir

A. S.-M. Samedi 27 juillet 2013
Le Département racle les fonds de tiroir
Le casse-tête du général Tien Liong : tenir les finances jusqu'en 2015 (ASM)

Hier, le Département votait le budget supplémentaire sur fond de caisses vides et d'emprunts à long terme. Le débat a été animé.

Il a beaucoup été question de priorités budgétaires, de crédits et de d'argent qui file plus vite que le temps hier à l'occasion du vote du budget supplémentaire 2013 du Conseil général. Les 16 « petits » millions d'euros dont il était question ont été à l'origine d'un débat de deux heures. Et toujours le même constat : la collectivité n'a plus les moyens d'assurer toutes ses fonctions et doit dégager des priorités.
Avant d'être politique, le débat a d'abord été technique, et même très technique. Alain Tien Liong s'est retrouvé à arbitrer un litige entre chefs de services où il était question de procédures et de ligne budgétaire. « On a engagé un certain nombre d'actions sans avoir les sommes en face! Il faut un moment que les services s'accordent » , s'énervait le président du Conseil général.
UN CRÉDIT SUR 40 ANS!
Mais à l'évocation de la construction des nouveaux collèges à Kourou et Apatou, la discussion a pris un tour plus politique, avec toujours la même question : comment les financer ? « Je ne me vois pas ne pas construire de collège. Le Conseil général sera obligé d'emprunter sur 40 ans pour apporter sa part » , prévient Alain Tien Liong. Cet emprunt à long terme, de plusieurs millions d'euros, le président du Département veut le demander à la caisse des dépôts et de consignation. Il engagera le Conseil général jusqu'en 2015. « Après, cela engagera la collectivité unique » , fait remarquer Alain Tien Liong.
Concernant l'entretien et de la modernisation du réseau routier, autre point largement évoqué, « on ne va pas engager de nouveau chantier, juste assurer la sécurité » , avertit Tien Liong malgré les insistances d'Alex Alexandre, l'élu délégué à la voirie. Le président du Département finit par envisager de récupérer 900 000 euros sur l'aide aux communes non dépensée pour les affecter à la réfection de la RD9, la route de Mana. La collectivité cherche en effet à récupérer les sommes affectées aux communes entre 2003 et 2009 pour des projets qui n'ont finalement pas vu le jour. On racle les fonds de tiroir.
UN POINT « RÉEL » DES FINANCES EN SEPTEMBRE
Face à une telle situation de blocage financier et de solutions « au rabais » , François Ringuet, président de la commission des finances, estime que le problème vient principalement du RSA. « C'est 80 millions de recettes pour 110 millions de dépenses! Aujourd'hui, on se bat pour 16 millions d'euros mais le gouvernement nous enlève 30 millions chaque année. » Antoine Karam, lui, se demande « si le Département vit au-dessus de ses moyens et n'est plus en mesure d'assurer certaines de ses missions. » Il réclame qu'un point réel de la situation financière soit réalisé afin « de le communiquer auprès de la population. » Ce devrait être fait à la rentrée de septembre.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos