France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FOOTBALL

Le coach Maurice Tramoni à Macouria : « Je veux voir plus haut »

A. M. Samedi 31 août 2013
Le coach Maurice Tramoni à Macouria : « Je veux voir plus haut »
Maurice Tramoni affiche de bonnes ambitions pour le club (AM)

Après avoir entraîné la CFA, la DHR dans l'Hexagone, l'AJ Âmes Claires, Balata, la sélection espoir de Guyane et Roura la saison dernière, l'ex-joueur du Club Colonial et de Moissy-Cramayel veut apporter son savoir à l'élite guyanaise. Il a choisi le club de Macouria pour la poursuite de sa carrière.

Né au Club Colonial de l'époque, actuellement CSCC, Maurice Tramoni a tout appris dans le football. « Je ne sais rien faire d'autre » , aime-t-il dire. Et au-delà de nos frontières, après avoir connu la DH guyanaise et la sélection de Guyane, il a fait les beaux jours de Moissy-Cramayel en tant que défenseur en Division 4... Puis entraîneur au même club, avant de coacher Draveil de la DHR, avec lequel il a eu maille à partir, agressé par un joueur après un entraînement. Un fait divers qui l'a quelque peu rapproché de sa Guyane où il est revenu en 2008. Il en a d'ailleurs tiré un constat. « J'ai enchaîné les clubs, avec l'impression d'être le pompier de service. Même si j'ai apporté mon expérience, il a manqué quelque chose... Et puis ce n'était pas l'élite... » Ce à quoi il aspire.
OBJECTIFS ET AMBITIONS
L'an dernier, raconte-t-il, « j'ai quitté Roura après une belle saison où on finit troisième avec très peu de moyens. Mais à cause d'un petit détail, juste un point de moins que le second, on n'a pas pu jouer la montée » . Donc cette saison, poursuit-il, « j'ai quitté l'AS Roura avec l'accord du président, car je veux voir plus haut. J'ai d'autres objectifs, j'ai donc reçu des propositions que j'ai étudiées et mon choix s'est porté sur Macouria, un club de DH, avec lequel je suis tombé d'accord » .
Le voilà donc dans son élément. « Je suis dans le staff des seniors, mais je vais aussi chapeauter les U19... De façon à avoir nos meilleurs jeunes dans l'équipe fanion. » Il dit avoir trouvé « un groupe qui a envie de faire une meilleure saison que la précédente. Pour l'instant, après les premiers contacts, je crois être le bienvenu, ça va. Avec Cusset et le staff en place, c'est à moi de m'adapter et de dégager mes priorités » . Dans l'effectif, il met en avant, « l'arrivée de quelques jeunes et le retour de Lohan Azor, ce qui devrait nous faire le plus grand bien en attaque. En tout cas, pas de perte, on repart avec la même ossature de la saison dernière » .
À parler des objectifs et des ambitions de Macouria, Maurice fera le point « après les premiers matchs de coupe. Mais déjà, on parlera du maintien et on prendra match par match, car tout est à gagner » .
NOUVEAU CHALLENGE
Pour lui, « c'est un nouveau challenge qui se présente, et je dis que c'est bien, car Macouria a un bon groupe de jeunes, des installations sur place, c'est déjà un gros avantage. À moi de faire des preuves » . Éducateur à la commission technique de la ligue, s'il a un souhait, « c'est pour le football guyanais en manque d'infrastructures. Qu'on profite un maximum de la base avancée afin de mettre en avant nos structures et faire évoluer le football de masse dans de bonnes conditions, pour une meilleure génération plus tard » .

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire