France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

La réforme des retraites fait peur aux avocats

Mercredi 18 Septembre 2019 - 03h15
 La réforme des retraites fait peur aux avocats
Les avocats du barreau de Guyane ont protesté contre le projet de réforme des retraites qui méconnaît selon eux la spécificité de du régime de retraite de base forfaitaire, égalitaire et solidaire. - BERNARD DORDONNE

Les avocats du barreau de Guyane ont protesté lundi contre le projet de réforme des retraites du gouvernement qui méconnaît la spécificité de leur régime de retraite de base forfaitaire, égalitaire et solidaire.

Lundi, en fin de matinée, les avocats du barreau de Guyane ont répondu nombreux à l’appel à manifester devant la préfecture pour protester contre le projet de réforme des retraites proposé par le gouvernement. Plusieurs affiches expliquaient clairement le motif de leur mécontentement : « Retraite plus chère également justice précaire » ; « Pour un droit à la retraite pas un retrait du droit » ; « Non à la taxe retraite »…

Lors d’une déclaration, le bâtonnier Georges Bouchet a rappelé que le régime de retraite des avocats, bien qu’autonome, est déjà solidaire non seulement entre avocats mais aussi avec les autres régimes avec une contribution par avocat de l’ordre de 1400 euros par an au profit des autres caisses déficitaires.

Doublement des cotisations ?

Il a ensuite fait constater à ses confrères que les propositions du haut-commissaire chargé par le gouvernement de la réforme des retraites ne tiennent pas compte des observations motivées présentées par les instances nationales de la profession d’avocat, notamment sur l’aménagement du régime autonome des retraites des avocats basé sur le principe de solidarité et d’égalité entre les cotisants.

Pour justifier le mécontentement du barreau de Guyane, le patron des avocats a considéré que ce projet de réforme, sous prétexte de créer un régime universel et solidaire, entraînera le doublement des cotisations, la dégradation du montant des retraites, la confiscation des réserves et la remise en cause des pensions de réversion. Il a aussi considéré que cette réforme impactera lourdement l’équilibre économique des cabinets d’avocats ainsi que leur indépendance, et entraînera une augmentation du coût des prestations avec des incidences sur l’accès au droit et à la justice.

B. D.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Guyane

pancho

Mercredi 18 Septembre 2019

pancho

A la une