France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

La nouvelle affectation du directeur des services de greffe judiciaires passe mal

Mardi 17 Septembre 2019 - 03h05
 La nouvelle affectation du directeur des services de greffe judiciaires passe mal
Les organisations syndicales considèrent comme une sanction la nouvelle affectation du directeur de greffe judiciaires / photo BD - BERNARD DORDONNE

Les organisations syndicales de fonctionnaires ont manifesté hier matin devant le bâtiment du tribunal mixte de commerce, rue Lallouette à Cayenne. Elles dénoncent l’affectation dans un nouveau service du directeur des services de greffe judiciaires, également représentant syndical UTG Justice.

Hier matin, les organisations de fonctionnaires, réunies en intersyndicale, ont manifesté devant le bâtiment du tribunal mixte de commerce, situé dans l’immeuble Majestic, à Cayenne. Plusieurs avocats étaient présents lors de la manifestation qui a réuni une trentaine de personnes. Ce rassemblement avait pour but de dénoncer ce que les manifestants considèrent comme une sanction dissimulée contre le représentant syndical UTG Justice, Fouad Yahyaoui, également directeur des services de greffe judiciaires.

Fouad Yahyaoui s’est beaucoup engagé dans le mouvement social déclenché par l’affaire de l’amiante au palais de justice. Selon les syndicats, il s’est vu retirer ses attributions et ses services, depuis l’éclatement de la Justice sur une dizaine de sites. « Grâce à lui, nous avons obtenu des avancées sans précédents mais toujours insuffisantes, souligne les syndicats. Nous comprenons mal la sanction qui lui est infligée parce qu’il est représentant syndical et qu’il a défendu le respect de nos droits et une cause noble. »

« Un chef exemplaire »

En se rassemblant devant le bâtiment de la nouvelle affectation de Fouad Yahyaoui, l’intersyndicale lui a apporté un soutien sans faille : « C’est un chef exemplaire et investi. Il a été affecté dans un nouveau service, avec un bureau sans fenêtre ni lumière du jour directe. Et pire, qui se situe au troisième étage d’un bâtiment dont l’ascenseur est régulièrement en panne alors qu’il est en situation de handicap. Son état de santé ne lui permettra pas de monter les étages. »

Bernard DORDONNE

« Simplement une réorganisation »

« Il s’agit tout simplement d’une réorganisation de la direction des greffes en tenant compte des disponibilités des services et notamment de l’éclatement des sites », répond Patrick Chevrier, président du TGI, suite à la manifestation d’hier matin. La direction du TGI indique aussi qu’elle n’a pas l’intention de justifier ou d’évoquer la situation personnelle d’un fonctionnaire devant les organisations syndicales. « Ce sont des problèmes qui se règlent dans le cadre des relations d’un fonctionnaire avec sa hiérarchie. Il faut que la personne concernée fasse une action car nous n’avons pas reçu de courrier afin que nous puissions étudier le cas. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

germina 22.09.2019
un courrier ???

Bonsoir, les 3 dernières phrases ont attiré mon attention : "La direction du TGI indique aussi qu’elle n’a pas l’intention de justifier ou d’évoquer la situation personnelle d’un fonctionnaire devant les organisations syndicales. «Ce sont des problèmes qui se règlent dans le cadre des relations d’un fonctionnaire avec sa hiérarchie. Il faut que la personne concernée fasse une action car nous n’avons pas reçu de courrier afin que nous puissions étudier le cas.»"

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Guyane

pancho

Mercredi 18 Septembre 2019

pancho

A la une