L’avocat général a requis de 18 à 20 ans de réclusion criminelle pour les accusés

L’avocat général a requis de 18 à 20 ans de réclusion criminelle pour les accusés

La journée d’hier du procès des meurtriers présumés de Patrice Clet, l’ancien conseiller général tué en novembre 2016, à son domicile de Rémire-Montjoly, a été marquée par plusieurs événements.

Le plus marquant a été la manifestation des collectifs Tròp Violans et des 500 Frères, dans la matinée, qui ont scandé des messages au bas de l’immeuble abritant la cour d’assises à Cayenne. Cette mobilisation, aux cris d’ « assassins  » et de «  meurtriers  » a fait s’interrompre le procès. Les leaders...

franceguyane.fr 1711 mots - 22.11.2019
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Abonnement digital (Web + iPad + Mobile)

365 archives 144€/an
12€/mois 1 an
En savoir plus

Abonnement web (Web + Mobile)

365 archives 96€/an
8€/mois 1 an
En savoir plus
180 archives 60€/an
10€/mois 6 mois
En savoir plus
90 archives 36€/an
12€/mois 3 mois
En savoir plus
30 archives 13,90€
  1 mois
En savoir plus