France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK

Entre mémoire et polémique

La Guyane a vibré ce week-end au son des tambours des commémorations de l’abolition de l’esclavage, le 10 juin 1848. Cent-soixante-et-onze ans après, le peuple n’oublie pas ce qui a fondé sa mémoire, sa culture et son identité. Marches, conférences, cérémonies, chants et danses ont rendu hommage aux esclaves et noirs marrons de Guyane. En présence de Christiane Taubira, qui est revenue sur les récents propos tenus par Christine Angot, et de Jean-Marc Ayrault, fondateur et président de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, dont la Guyane est officiellement devenue membre. Textes et photos Aurélie PONSOT

.

France-Guyane 11.06.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres