• S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Décollage demain pour les JMJ

T.F. Mardi 23 Juillet 2013 - 10h04

Les jeunes catholiques bloqués en Guyane depuis dimanche devraient pouvoir s'envoler pour Rio demain matin. Ils devraient voler sur une compagnie nord-américaine, Miami Air.

L'Amérique au secours des jeunes catholiques. Coincés en Guyane depuis la défection de la compagnie aérienne résilienne White Jets (dimanche), les 670 pèlerins de Paris, Lyon et de Guyane devraient s'envoler demain matin pour Rio, où les Journées mondiales de la jeunesse ont débuté aujourd'hui. Le conditionnel reste toutefois de rigueur. Notamment au sein des différentes délégations, qui ont appris à être méfiantes depuis le début de leur séjour dans le département.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

arleri 24.07.2013

C'est nimporte quoi. Les jmjistes les près du Bresil sont les derniers a arriver, qu'est ce que c'est drole..

Répondre Signaler au modérateur
gato 24.07.2013
speculation

Je pense qu il faut arreter d utiliser ces jmj commeu moyen de ternir la "Guyane" ( qui en tant que pays n a rien a se reprocher)...vous faites d un accident de car une catastrophe propre a la guyane....des accidents d autocars, bus....il y en tous les jours sur les routes de l hexagone....ces evenements font ils de la france , un pays dont la méfiance est de rigueur???ce ne sont pas des touristes lambda pour une grande majorité mais bel et bien des pelerins ayant la foi donc confiants "pas méfiants"( n est ce pas FG?).
Ps: j espere qu ils arriveront au bout de leur pelerinage, ce qui renforcera leur "méfianc..."oupps!!! Je voulais dire renforcera leur foi

Répondre Signaler au modérateur
Keskimariv 23.07.2013
Quelle histoire !!

Je peux comprendre leur méfiance. Que de malheurs depuis qu'ils sont en Guyane (l'accident de bus avec le décès de la jeune femme ; l'évêque hospitalisé en Martinique et puis cet avion qui est en panne.
Néanmoins, les mauvaises choses ont toujours une fin et ma foi, je pense qu'ils pourront enfin, se joindre aux autres jeunes pour cette cérémonie.

Répondre Signaler au modérateur