France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
SAÜL

Ce que répond Rexma au préfet

Sébastien ROSELÉ Jeudi 29 août 2013

Sommée de s'expliquer sur la falsification présumée dont elle est accusée pour ouvrir une mine d'or, la société a écrit à la préfecture, lundi. Extraits du document de 12 pages (1).

FAUX. Le procureur a ouvert une enquête préliminaire en juillet. Se fondant sur une dénonciation anonyme, il soupçonne Rexma d'avoir falsifié les conclusions d'une experte en écologie pour être autorisé à exploiter une mine à Saül. Dans sa réponse au préfet, le patron de la société, Jean-Pierre Casas, explique que recourir à un écologue « n'est pas une obligation légale » .
CHRONOLOGIE. La volumineuse étude (800 pages) remise par Rexma à la préfecture pour ouvrir sa mine a été déposée en décembre 2008. Le rapport de l'expert en écologie a été rendu quatre mois plus tard. Or c'est cette étude postérieure qui est supposée être le document qui aurait ensuite été falsifié, selon le parquet. « Comment un document A, réplique Jen-Pierre Casas, déposé à date certaine, pourrait-il être le faux d'un document B établi... postérieurement. » Si vraiment il y a falsification, ce que nie farouchement Jean-Pierre Casas, il y aurait prescription. Et ce « au plus tard depuis le 23 juillet 2011 » .
121 000 EUROS. C'est le montant payé à une société pour réaliser l'étude environnementale, selon le courrier envoyé à la préfecture. Et pour ce prix-là, toujours selon les écrits du patron de Rexma, il n'a obtenu qu'une étude incomplète et avec un an de retard. Ce qui l'a obligé, toujours selon l'opérateur minier, de recourir aux services d'un autre scientifique pour compléter le travail du premier écologue qui ne donnait plus « signe de vie » . L'étude finale était complète « à 80% » concernant les poissons et « le volet réhabilitation (était complet) à 0% » .
LA FAUTE À L'AUTRE. Rexma impute au retard de cette société tous les problèmes qui ont suivi. « Si (l'expert) n'avait pas été en retard dans la restitution de ses travaux, Rexma n'aurait pas été contrainte de mandater un autre expert [...] et aucune controverse scientifique ne serait donc née des conclusions (du premier expert), lesquelles auraient été très probablement reprises in extenso, sans réécriture (du second expert) dans le dossier remis (à l'administration). »
CONFÉRENCE. Ce matin, à 10 heures, la Fédération des opérateurs miniers de Guyane et Rexma reçoivent les médias. « Le procureur, explique une source proche du dossier, a décidé de porter le débat dans les médias. On fait une conférence de presse pour être sur le même terrain. »

Lettre du préfet
(1) Réponse de Rexma au préfet

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

mona lisa 30.08.2013

Le maire de saul à dit que tout est en règle alors foutez la paix à ce chef d'entreprise qui veut bien faire avancer le pays. Et par la même occasion qu'entendez "loulougirl" par "ah rexma...!" Dites ce que vous pensez franchement. Pas de sous entendus. Soyez franche. Une qualité qui manque à beaucoup d'entre nous (la franchise). Bref...

Répondre Signaler au modérateur
mona lisa 30.08.2013
Réclame

Punaise, je ne comprendrai jamais que certaine personne qui ont réussi dans le meme milieu et qui refuse, par courrier anonyme (quelle lache). Votre lâcheté nuit à sa famille et à lui aussi. Mais vous qui avez fait cette m?chancet?, je peux vous dire qu'un jour ou un autre vous en subira

Répondre Signaler au modérateur
loulougirl 29.08.2013

Ah rexma....!

Répondre Signaler au modérateur
Doujou 29.08.2013

Pourquoi ne donnez vous que la version du chef d'entreprise qui met en cause à sa sauce dans votre article ceux ayant fait les études sans donner leur version. Bizarre

Répondre Signaler au modérateur