• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Phinéra-Horth discute

P.-Y. C. Samedi 28 décembre 2013
Phinéra-Horth discute
« Surprise » par la candidature de son adjoint, Marie-Laure Phinéra-Horth (ici le 6 octobre avec le préfet) discute avec les partis politiques en vue de la campagne électorale.

Le maire de Cayenne a entamé les discussions avec les différents partis politiques en vue des élections.

« Je suis de gauche. Je suis prête à travailler avec tout le monde. Il y a encore beaucoup à faire à Cayenne. » Marie-Laure Phinéra-Horth a entamé les discussions avec les partis politiques, en vue des élections municipales de mars.
On sait déjà qui ne retournera pas avec le maire de Cayenne. Jean Parize est passé avec fracas dans l'opposition. Boris Chong-Sit souhaite se consacrer à la collectivité unique et à son métier d'avocat. Gil Horth (ex- FDG) n'est pas candidat. Et maintenant Alex Weimert se présente contre elle.
Marie-Laure Phinéra-Horth affirme pourtant que le PS était venu lui apporter son soutien, il y a un mois. Selon son secrétaire départemental Léon Jean-Baptiste-Édouard, il n'en a jamais été question ce jour-là : « On se rencontre les uns les autres. Cela ne veut pas dire qu'on soutient l'un ou l'autre. »
C'est ce jour-là que le clash final se serait produit entre le maire et son adjoint. « Nous avons tout fait pour constituer une liste d'union. C'est un peu sa faute à elle. Tous les partis l'ont rencontrée et rien n'a abouti. Il y a un problème. » Le patron du PS reproche au maire de céder trop peu de places à d'éventuels partenaires : « Elle est en position de force, parce qu'elle est sortante. »
Les discussions entre Marie-Laure Phinéra-Horth et le PSG ont aussi échoué. Antoine Karam avait espéré une issue favorable. « L'idéal aurait été qu'il y ait un accord entre Marie-Laure Phinéra-Horth et le Parti socialiste guyanais » , a-t-il déclaré sur Guyane 1ère. Mais selon la secrétaire générale Marie-Josée Lalsie, « il n'y a pas eu de volonté de se rapprocher » . Le maire, pour sa part, affirme que « le PSG s'est approché deux fois de mon cabinet, mais avec des conditions : il ne voulait pas de certains sur la liste. »
Rodolphe Alexandre et Guyane 73 devraient poursuivre avec elle. « Il est naturel que nous soutenions Marie-Laure Phinéra-Horth. C'est la continuité de la liste de 2008, a rappelé Isabelle Patient, porte-parole du mouvement, au début du mois sur les ondes. Il me semble naturel que Rodolphe Alexandre poursuive le travail initié par lui en 2008 et poursuivi avec talent par Marie-Laure Phinéra-Horth. » Enfin, Marie-Laure Phinéra-Horth et l'UDI auraient trouvé un accord pour laisser une place à un membre du parti de Jean-Louis Borloo.
« J'ai été surprise »
« J'ai été surprise. » Voilà quelle a été la première réaction de Marie-Laure Phinéra-Horth, maire de Cayenne, à l'annonce de la candidature de son deuxième adjoint Alex Weimert.
« Jusqu'à ce jour, il ne m'a rien donné comme information. Il y a trois semaines (fin novembre, selon Léon Jean-Baptiste-Édouard, secrétaire du PS), le PS m'a demandé une audience. Léon Jean-Baptiste-Édouard m'a informé que son bureau politique m'apportait son soutien.
Alex Weimert était là. Ce n'est pas ce qui m'effraie, mais je trouve son attitude assez étonnante. Je n'ai rien contre sa candidature mais, quand on appartient à un groupe, le minimum d'honnêteté est d'informer d'une éventuelle candidature. Ce n'est pas normal que je l'apprenne par les médias. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

skol973 02.01.2014

C'est la présence sur votre liste du Pdt de Région qui a fait que le 2ème adjoint a présenté sa candidature. N'oubliez pas que notre cher Pdt ne veut pas perdre la présidence de la CACL. Je souhaite pour cette année que les enfants des communes de la CACL ne puissent plus payer la cantine comme cela se fait dans plusieurs villes en métropole car avec cette magne financière que gère cette collectivité cela est possible.

Répondre Signaler au modérateur
amandine 29.12.2013
LE RETOUR DE BATON

Mme le maire sans légitimité ce que vous reprocher à WEIMERT concernant l'annonce de sa candidature est exactement ce que vous avez fait au groupe majoratiraire que vous a laissé ALEXANDRE ce groupe à decouvert votre candidature lors de votre passage sur guyane 1ére dans l'émission politik.guyane alors de grâce ne venez pas donner des lecons d'honnêteté comme vous dites.SA KI PA BON BON POU ZOI PAS BON POU KANA.

Répondre Signaler au modérateur
amandine 28.12.2013

Mme PHINERA être de gauche de veut rien dire travailler pour la guyane serait peut-être mieux.
et arrêter de traiter vos élus de malhonnête car vous êtes une grande menteuse.

Répondre Signaler au modérateur
amandine 28.12.2013

Je crois rêver
Mme Phinéra dit: quand on appartient à un groupe, le minimun d'honnêteté est d'informer d'une éventuelle candidature. ce n'est pas normal que je l'apprenne par les médias. (réf franguyane du 28 décembre 2013 chapitre "j'ai été surprise")
Je trouve que Mme PHINERA ne manque pas de culot et en plus ment aux administrés.Aujourd'hui elle reproxhe à M. WEIMERT ce qu'elle à fait à son groupe majoritaire exactement la même chose elle n'a jamais convoqué le groupe pour leur annoncé sa candidature tout le monde l'a découvert lors de l'émission politik.guyane et tout cela pour d'après elle pour coupé l'herbe sous le pied de celui qui a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui Maire sans légitimité. Mme vous voyez la méchanceté se paie un jour ou l'autre alors de grâce ne parler d'honnêteté parceque la plus grande malhonnête c'est vous. Arrêtez de tromper les électeurs.

Répondre Signaler au modérateur
sakovenzeti 28.12.2013

Et nous, surprise de la voir en compagnie du Préfet, alors que la compagne est lancée. Bon alors pas de candidat à droite. Pourtant lors que la conquête de la ville de Cayenne, Guyane 73 était pourtant de droite. C'est fou ce que l'on change de camps dans ce pays. Que fait-on des électeurs qui ont portés leurs suffrages pour des individus qui se disaient de droite. La politique n'est plus ce qu'elle était avant. Les intérêts des hommes passent avant l'intérêt du pays.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Culture

Vaval malgré la pluie

R.N - Lundi 15 janvier 2018

1 commentaire
A la une