• S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
MATOURY

Craintes d'expropriation à Balata

Karin SCHERHAG Vendredi 13 septembre 2013
Craintes d'expropriation à Balata
L'expropriation reste la principale crainte des riverains, venus en nombre assister à cette réunion publique (KS)

Le projet d'une 2x3 voies reliant le giratoire de Balata au Progt a été présenté mardi soir aux habitants du quartier. Et a suscité de nombreuses inquiétudes.

Les chaises en plastique installées dans la cour de l'école maternelle de Balata ont été prises d'assaut, mardi soir, pour la deuxième (et dernière) réunion de concertation sur le projet de la 2x2 voies qui devra relier le giratoire de Balata à celui du Progt. Une 2x3 voies, en fait, puisqu'un couloir de bus sera intégré au projet. Axial ou latéral, ce point n'a pas encore été tranché. Comme bien d'autres. La question de l'emprise du terrain reste floue. De même que le tracé. « On est justement là pour affiner ce projet avec vous » , a glissé la conseillère régionale Isabelle Patient, invitant le public à faire part de toutes ses questions. « Plus vos observations (1) seront faites en amont et plus il nous sera facile de les prendre en compte. »
Bien sûr, le débat a rapidement révélé les inquiétudes des riverains quant aux éventuelles expropriations. « Nous allons privilégier des solutions amiables, à l'instar de ce qui a été fait pour la construction de l'échangeur de Balata. Avez-vous entendu parler d'expropriations ? » , a interrogé Isabelle Patient. L'élue régionale ne prenait pas trop de risques : il n'y avait pas d'habitations à cet endroit précis. Sur la route menant du giratoire au Progt, le problème sera tout autre. « Vous prévoyez une route parallèle à l'existante qui passera sur mon terrain. Or, j'ai un projet d'extension de mon entreprise » , s'est plaint cet homme. « La route passera tout près de ma maison » , a enchaîné cette dame. « Et les démarches de succession que j'ai entreprises sont bloquées » , a ajouté celle-ci. Face à toutes ces interrogations, Isabelle Patient a précisé que, courant novembre, une équipe démarchera chaque propriétaire afin d'étudier les meilleures options. Toutefois, « nous ferons tout pour tenir les délais » , a-telle glissé, argumentant que « vu l'augmentation de la population et la saturation du trafic, nous y sommes presque contraints. » 25 000 véhicules empruntent chaque jour ce tronçon de la RN2. Avec les projets immobiliers qui sont ou seront menés le long de cette voie, cette fréquentation devrait rapidement augmenter de façon exponentielle. « On réfléchit déjà à d'autres aménagements routiers, moins urgents, sur la Matourienne et entre le Progt et le bourg de Matoury » , a annoncé Isabelle Patient, rassurant au passage les derniers sceptiques qui ne comprenaient pas l'intérêt de « déplacer le problème » d'embouteillages chroniques de quelques centaines de mètres.
Les travaux de la 2x3 voies devraient, eux, débuter en 2015 et durer deux ans. Mais la mise en service de la route pourrait se faire de manière progressive.
(1) La concertation publique durera jusqu'au 17 septembre. Pour faire connaître votre opinion, plusieurs solutions : - sur les registres installés en mairie de Matour y, au siège de la CACL, à celui de la Région ou de la Deal ; - par e-mail : concertation-balata-progt.deal-guyane@developpement-durable.gouv.fr ; - par courrier adressé à la Deal : Deal - Sisr/Uir, rue du Vieux Port, BP 6003, 97 306 Cayenne.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire