France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Martinique

Vauclin : quatre maisons prisonnières des flammes

Samedi 28 décembre 2019
Vauclin : quatre maisons prisonnières des flammes
Les dégâts sont considérables, les familles ont été relogées chez des proches - FO

Jeudi matin, un important incendie a détruit une maison et endommagé trois autres à la cité les Floralies au Vauclin, en Martinique. Aucune victime n’est à déplorer, mais des dégâts importants. Cet incendie aurait pu avoir des conséquences encore plus dramatiques sans l’intervention héroïque de deux gendarmes de la brigade du Vauclin qui ont permis de sauver un homme du brasier de son appartement. Aucune victime n’est donc à déplorer, mais les dégâts sont très importants.

Aux environs de 10 heures, la tranquillité habituelle de la cité Les Floralies, située à l’entrée du bourg du Vauclin, a été fortement troublée. D’importantes flammes sortaient d’une maison d’habitation. Très rapidement, le feu s’est répandu dans les maisons mitoyennes. Les habitants proches du foyer de l’incendie ont été surpris par la rapidité du feu. Deux gendarmes de la brigade du Vauclin, qui se trouvaient dans le même secteur, ont tout de suite compris qu’il se passait quelque chose de très grave.

Un homme prostré dans sa maison en feu

Alertés par les flammes, ils ont certainement pris la décision qu’il fallait pour éviter le pire. Alors que beaucoup pensaient que la maison concernée par le départ du feu était inoccupée, les deux militaires ont eu la bonne idée de vérifier. À l’intérieur, ils ont trouvé un homme d’une quarantaine d’années prostré dans une des pièces de la maison. Les militaires ont réussi à le sortir des flammes qui se faisaient déjà menaçantes afin de le mettre à l’abri. Quelques minutes plus tard, trois autres maisons mitoyennes étaient, elles aussi, la proie des flammes. Les riverains mesuraient la gravité du moment. La question étant de savoir si le feu allait s’étendre aux autres habitations de la cité.

Solidarité familiale

Heureusement, l’arrivée des pompiers de trois casernes du sud, Rivière Pilote, Le François et Le Marin, allait rassurer certains. Les hommes du feu ont rapidement déployé leurs lances pour circonscrire le’incendie. Une opération qui leur permettait de venir à bout des flammes au bout de pas moins de trois bonnes heures d’intervention. Grâce à la solidarité familiale, les personnes sinistrées ont été hébergées, certaines ont tout perdu. Les dégâts sont conséquents et il faudra penser à la réparation des logements inhabitables en l’état. Les assureurs seront certainement sollicités afin de permettre aux sinistrés de retrouver au plus tôt leurs logements. Selon les premiers éléments de l’enquête, tout laisserait à penser qu’il s’agirait d’un accident domestique, un feu qui serait parti de l’intérieur d’une maison avant de s’étendre. Il y a une vingtaine d’années, un enfant avait péri dans cette même citée, suite à un incendie, un souvenir dramatique qui est revenu à l’esprit des Vauclinois, jeudi matin.

F. O.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une