France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Pourquoi Donald Trump déploie t-il ses navires et avions de guerre vers le Vénézuéla ?

Rédaction web (avec AFP) Mardi 7 Avril 2020 - 10h01
Pourquoi Donald Trump déploie t-il ses navires et avions de guerre vers le Vénézuéla ?
L’objectif de Trump est clair : déstabiliser un peu plus le pouvoir vénézuélien, jugé illégitime par Washington depuis la réélection contestée de Maduro à la présidence - DR

Officiellement, il s’agit d’une vaste opération anti-drogue. Mais, sans le dire formellement, le déploiement de moyens militaires vers le commandement sud de l’armée américaine vise à affaiblir le pays dirigé par Nicolas Maduro.

En pleine épidémie de Coronavirus (près de 312 000 malades et des milliers de morts à ce stade), les Etats-Unis viennent de lancer une vaste opération antidrogue en Amérique Latine.

Cette semaine, le président américain Donald Trump a ordonné le transfert de destroyers, navires de combats et d’avions de surveillance de l’armée américaine vers le commandement sud de la force US, pourtant touchée par le Covid-19.

Donald Trump l’a annoncé mercredi 1er avril, lors de sa conférence de presse quotidienne sur la lutte contre le coronavirus. Il a alors évoqué une vaste opération antidrogue en Amérique latine. Il s’agit, pour lui, de « protéger le peuple américain du fléau mortel des drogues illégales »...

Son ministre de la défense, Mark Esper, a indiqué que les forces déployées vers l’Amérique du sud «  vont quasiment doubler (la) capacité à mener des opérations antidrogue dans la région ».
Le Venezuela dans le viseur
L’objectif est clair : déstabiliser un peu plus le pouvoir vénézuélien, jugé illégitime par Washington depuis la réélection contestée de Nicolas Maduro à la présidence. « Des acteurs corrompus comme le régime illégitime de Maduro au Venezuela dépendent du trafic de drogue pour maintenir leur régime oppressif au pouvoir », a ainsi ajouté le ministre de la défense.

Pour sa part, le chef d’état-major, le général Mark Milley, a prévenu que le coronavirus n’empêcherait pas les Etats-Unis de se défendre par des mesures « agressives » contre le trafic de drogue. « Vous ne passerez pas. Ce n’est pas le bon moment d’essayer de pénétrer aux Etats-Unis. Nous sommes l’armée américaine. Nous défendrons notre pays, quel que soit le prix à payer ».

Cette annonce martiale intervient alors que l’armée américaine, très impliquée aux Etats-Unis dans la lutte contre le Covid-19, est confinée dans ses bases dans le monde entier pour protéger ses rangs de l’épidémie. Un porte-avions nucléaire, l’USS Theodore Roosevelt, est même en cours d’évacuation partielle à Guam, dans le Pacifique, pour tenter d’enrayer une contamination galopante au coronavirus.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
6 commentaires
A la une
1 commentaire