• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Plus de 200 Sauveteurs en Mer bénévoles agissent au quotidien en Outre-Mer

Rédaction web Mardi 6 Avril 2021 - 10h38
Plus de 200 Sauveteurs en Mer bénévoles agissent au quotidien en Outre-Mer

Dans un communiqué diffusé ce 1er avril, la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) met à l’honneur l’ensemble des 9000 Sauveteurs en Mer de la SNSM et, en particulier, ceux qui oeuvrent dans les territoires d’outre-mer.

En France, plus de 9000 Sauveteurs en Mer de la SNSM forment le premier maillon de la chaîne des secours en mer. Ils oeuvrent à partir de 256 postes de secours sur les plages, 32 centres de formation et d’intervention et 2 pôles de formation.

Les Outre-Mer ne sont pas en reste. Des Antilles (Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélémy), à la Guyane, en passant par la Nouvelle-Calédonie, La Réunion, Mayotte et Saint-Pierre-et-Miquelon, plus de 200 sauveteurs bénévoles sont disponibles 24/24 7j/7. Ils interviennent pour tous types de missions : les techniques de assistance aux plaisanciers ou pêcheurs, remorquage et déséchouement de bateaux, évacuations sanitaires, sauvetage à la personne, sensibilisation aux dangers de la mer, interventions lors de piqures, morsures en mer…

Le service communication du siège national de la SNSM propose, ainsi, une série de portraits de ces « héros du quotidien » et de ceux qui dirigent la SNSM, dans leur territoire respectif. Découvrez qui ils sont aux Antilles-Guyane.

Martinique : Rachelle Goineau, une cheffe d’entreprise à la barre

C’est en 2015 que Rachelle débute à la station de Fort-de-France en tant que trésorière. Cette mère de famille fascinée par la mer est très investie à la station et devient rapidement présidente. Organisée, elle gère d’une main de maitre son emploi du temps chargé, à la fois gérante d’une entreprise dans le domaine de l’élagage et Sauveteuse en Mer.
Sa force : son entourage compréhensif qui la laisse avec plaisir s’investir dans sa passion et les valeurs communes qu’elle partage avec ses canotier : l’altruisme, le respect des autres et la cohésion.

Guadeloupe : Laurent Sagnimorte, un sauveteur multi-casquette

Professeur des écoles en Guadeloupe durant l’année scolaire, Larent se rend disponible à la station de sauvetage de Pointe-à-Pitre pour toute intervention de sauvetage. En parallèle, il gère également le pôle de formation des Antilles et s’occupe de former toutes les nouvelles recrues du secourisme. À chaque grandes vacances, il rejoint l’Hexagone pour s’occuper de la gestion de la surveillance des plages à Palavas-les-Flots dans l’Hérault.
Sauveteur, formateur, chef de secteur en plage, il est un secouriste engagé depuis son arrivée à la SNSM en 1987.
Guyane : la station de Kourou de nouveau équipée

Après cinq longues années de sommeil suite à la réforme de son bateau de sauvetage, la station de sauvetage de Guyane, basée à Kourou, a reçu sa nouvelle vedette en septembre dernier.
LA SNS 465 Argos est donc désormais opérationnelle et les sauveteurs ont repris les entraînements hebdomadaires pour se familiariser à leur bateau et approfondir les techniques de sauvetage. Au programme : simulations d’homme à la mer, manœuvres, navigations de nuit… Quatre opérations de sauvetage en mer ont déjà été effectuées par les sauveteurs bénévoles de la station.
 
Saint-Martin : Anke Roosens, une patronne qui donne le cap
 
Depuis une dizaine d’années, Anke est sauveteuse à la station SNSM de Saint-Martin. D’abord canotière, puis sous-patronne et patronne suppléante, elle dirige depuis 2017 plus de 80% des interventions de recherche et de sauvetage. Elle assure également le coaching des entraînements de natation des nageurs sauveteurs une fois par semaine.
Très active professionnellement, Anke apporte également son soutien au Cross Antilles-Guyane pour servir d’interface avec les plaisanciers naufragés non francophones puisqu’elle parle plus de 6 langues.
 
En quête de dons et de bénévoles
DONS
Comme dans l'Hexagone, les stations de sauvetage d’Outre-Mer sont financées en grande partie grâce la générosité du public. C’est grâce aux dons que les sauvetages en mer peuvent se poursuivre, et que le financement des formations des sauveteurs, mais aussi l’entretien et le renouvellement des canots de sauvetage peuvent être assurés.
Pour soutenir l’action des Sauveteurs en Mer, faites un don sur : https://don.snsm.org/soutenir (Vous pouvez choisir d’affecter votre don à la station de votre choix)

RECRUTEMENT
Bénévoles, les Sauveteurs en Mer ont, pour la plupart, une activité professionnelle en parallèle de leur engagement.
Ils recherchent malgré toujours de nouvelles recrues pour les accompagner. Pour les rejoindre et devenir sauveteur, il faut habiter à moins 15 minutes de la station de sauvetage pour appareiller très rapidement en cas d’interventions.
Pour devenir sauveteur et vous former au sauvetage en mer : contactez la station la plus proche de chez vous : https://www.snsm.org/
 
Et aussi...

La Réunion : Vivian Maily, président sauveteur passionné

Saint-Pierre-et-Miquelon : la famille Derouet, des marins engagés
 


Nouméa : Luc et Margo Fargetton, père et fille, recrues de la station
 

Mayotte, une nouvelle vedette depuis fin janvier
 
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
4 commentaires
1 commentaire
3 commentaires
A la une
Une

Le marché de Montsinéry au rythme des...

Rédaction web - Samedi 12 Juin 2021