France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Martinique : à peine un mois et déjà trois meurtres...

Mardi 28 janvier 2020
Martinique : à peine un mois et déjà trois meurtres...
Meurtre à Dillon en Martinique - DR

Un nouvel homicide a eu lieu ce week-end au Vauclin. Dimanche, en fin de matinée, le corps d’un jeune homme de 28 ans a été retrouvé par son père, dans une maison désaffectée.

Un nouveau meurtre. Le troisième depuis le début de l’année. Dimanche matin, vers 11 heures, c’est le père de la victime lui-même qui a découvert le corps de son fils. Ce dernier, après avoir assisté à la parade carnavalesque Noctanflash, n’était pas rentré de la nuit, dans la résidence près du stade, où il demeure habituellement. Ses proches, inquiets, avaient alors lancé des recherches. C’est finalement dans une maison désaffectée du Vauclin, à la rue Gabriel-Péri, que le jeune homme de 28 ans a été retrouvé. Selon nos éléments, il était légèrement caché sous un amas de tôle.

Gel de la scène de crime

La victime, éviscérée selon les secours, présentait une plaie importante à l’abdomen. La gendarmerie a été immédiatement saisie et en particulier la Section de recherches de Fort-deFrance, qui a la direction de l’enquête, avec l’appui de la brigade de recherches de la compagnie du Marin.

À ce stade des constatations, il ne fait guère de doute, pour les enquêteurs, que le jeune Vauclinois est décédé suite à des faits de nature criminelle. Un représentant du procureur était dépêché sur les lieux dimancher. Une quinzaine de gendarmes ont procédé au gel de la scène de crime, ainsi qu’à la sécurisation du périmètre. Pendant plusieurs heures, les techniciens en investigations criminelles ont, pour leur part, procédé aux relevés d’indices et aux investigations d’usage en matière de police technique et scientifique.

L’année 2020 commence décidément de façon très inquiétante en Martinique, avec trois homicides en 25 jours. C’est plus qu’en 2019 (un tué en janvier), qui a été une année record en termes de meurtres (25 dont 19 par armes à feu).

R. L.