France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK

« Le synode devra envoyer un message fort », selon Emmanuel Lafont

 « Le synode devra envoyer un message fort », selon Emmanuel Lafont

Une quinzaine de représentants des peuples indigènes d’Amazonie poursuivent leur séjour au Vatican, à Rome, autour des évêques du monde entier. Parmi cette délégation, Aiku Alemin, de Maripasoula, et l’évêque de Cayenne qui se rappelleront longtemps de ce synode.

«Le pape est très présent. Il est tout proche, et c’est magnifique. » Mgr Emmanuel Lafont n’a pas de mots pour qualifier les instants vécus depuis une quinzaine de jours à Rome, en Italie, dans le cadre du synode sur l’Amazonie.

Entre processions religieuses, échanges courtois et moments de prière, l’évêque de Cayenne, accompagné pour l’occasion d’Aiku Alemin du village d’Ipokan ËutË (près d’Antecume Pata), à Maripasoula, semble mettre à profit ce séjour de travail.

Auditeur au synode, invité...

franceguyane.fr 573 mots - 19.10.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres