• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L'épouse du réalisateur haïtien Arnold Antonin enlevée en Haïti

Rédaction web Mardi 7 Juin 2022 - 19h16
L'épouse du réalisateur haïtien Arnold Antonin enlevée en Haïti
Un quartier de Port-au-Prince, en Haïti, le 27 octobre 2021 - Ricardo ARDUENGO (AFP)

Les gangs ont encore sévi en Haïti. L'épouse d'Arnold Antonin, le réalisateur du film « Jean-Jacques Dessalines, vainqueur de Napoléon Bonaparte » qui était présent en Martinique début mars, a été enlevée par des personnes se revendiquant du gang d'Izo.

Il était en Martinique début mars pour la présentation de son film « Jean-Jacques Dessalines, vainqueur de Napoléon Bonaparte ». Le réalisateur Arnold Antonin vit un drame ces derniers jours. 

« Des bandits lourdement armés, qui se réclament du gang « 5 Segond », ont fait irruption dans la résidence officielle de l'écrivain, cinéaste et poète haïtien, Arnold Antonin, à Thomassin 29 et ont enlevé son épouse », rapporte le média Haïti 24, citant des « sources fiables ».

Les malfaiteurs seraient entrés dans la maison et, avant d'enlever l'épouse, ont ligoté Arnold et les dames qui travaillaient avec eux dans la résidence. A ce stade, aucune demande de rançon n'aurait été formulée.
 

« Sans foi ni loi »

La nouvelle fait vivement réagir l'association ESA-Caraïbes ce mardi 7 juin, à, l'origine de la venue du réalisateur Arnold Antonin, en mars dernier, à la Martinique. Elle « dénonce cet acte innommable d'enlèvement -qui une fois de plus traduit la situation insupportable et l'impuissance des autorités de l'Etat -, les actes de banditisme de ces bandes armées qui fonctionnent sans foi ni loi en Haïti et qui s'attaquent à un homme digne, un militant qui fait connaître l'histoire d'Haïti au monde entier ».

Dans son communiqué, Esa-Caraïbes assure son « soutien indéfectible » au réalisateur.

Haïti connaît, depuis des mois, des scènes de violences en forte recrudescence perpétrées par des gangs armés et sans scrupule.

Il y a quasiment un an, sept personnes avaient été enlevées en Haïti, dont deux religieux français. Tous ont été libérés depuis.

Selon le dernier rapport du Centre d'Analyse et de Recherches en Droits de l'Homme (CARDH), publié en mars dernier, les cas de kidnapping ont augmenté de 58,45 %, comparativement au premier trimestre de l'année dernière.

 

 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Société

Emmanuel Macron : « Nous réintègrerons les...

Propos recueillis par François-Xavier Guillerm, notre correspondant à Paris - Mardi 7 Juin 2022

Vous avez nommé Yaël Braun-Pivet après l'Appel de Fort-de-France des cinq présidents des...

1 commentaire
8 commentaires
A la une
1 commentaire