France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

En Caraïbe, le virus se répand doucement, les îles prennent des mesures

Amandine Ascencio Dimanche 22 Mars 2020 - 08h34
En Caraïbe, le virus se répand doucement, les îles prennent des mesures
« Cuba va réguler l'entrée aux frontières du pays, en n'autorisant que l'entrée des résidants », a annoncé, vendredi à la télévision, le président Miguel Diaz-Canel. - Droits réservés

Alors que nos départements français sont déjà bien touchés, la zone caribéenne connaît quelques cas ça et là. Tour d'horizon. 

Haïti déclare l'état d'urgence sanitaire et se barricade
Vendredi 20 mars, le président haïtien Moïse Jovenel a déclaré l'urgence sanitaire, par un arrêté présidentiel, après la confirmation de deux cas de personnes atteintes du coronavirus sur le territoire. La décision, rapporte le quotidien le Nouvelliste, a été prise pour « gérer la situation », car, suite à l'annonce de l'arrivée du virus dans le pays, « des gens ont envahi les supermarchés, les stations services et les banques pour s'approvisionner », notamment dans les zones urbaines. Dans les campagnes, toujours selon le quotidien, l'ambiance semblait plus calme.
Le président a déclaré que le pays passait directement au stade 2 de l'épidémie en fermant les écoles, les centres de formation professionnelle et les universités. Haïti est aussi sous la coupe d'un couvre-feu de 8 heures du soir à 5 heures du matin. Le président a également interdit tous les rassemblements de plus de 10 personnes, et si le transport de marchandises est encore autorisé, les ports et les aéroports pour le transport de passagers sont fermés jusqu'à nouvel ordre.
Couvre-feu en République Dominicaine
Le pays, qui compte désormais plus de sept cas confirmés de coronavirus et deux décès, a décrété vendredi un couvre-feu nocturne pour tenter d'endiguer la progression du virus, qui, sur le territoire, a plus que doublé en deux jours. « La circulation des véhicules et des personnes sera interdite de 20 heures à 6 heures du matin jusqu'au 3 avril », ont indiqué les service de Danilo Medina, le président du pays. Les liaisons aériennes ont été suspendues, les magasins sont fermés (sauf alimentaires).
Cuba se vide de ses touristes
Une mesure choc dans un pays qui, selon l'Agence France Presse, se refusait à appliquer toute restriction à ses frontières, en raison de la dépendance de son économie au tourisme mais aussi aux sanctions américaines appliquées à l'encontre du pays. « Nous allons réguler l'entrée aux frontières du pays, en n'autorisant que l'entrée des résidants à Cuba », a annoncé, vendredi à la télévision, le président Miguel Diaz-Canel. « Les Cubains à l'étranger pourront tout de même regagner le pays et les étrangers présents à Cuba pourront en partir », a également précisé le président. Pour l'heure, selon l'AFP, 60 000 touristes sont présents à Cuba, dont 5 000 Français. Les hôtels et restaurants de l'île devraient fermer.
Ces décisions devraient toucher cruellement, malgré l'annonce d'un moratoire sur les impôts, le secteur privé cubain qui représente 13 % de la main d'œuvre locale. Les salariés obligés de cesser leur activité auront un salaire garanti à 100 % le premier mois, et 60 % le second. Les mesures prises à Cuba semblent s'installer dans un temps long. Vendredi 20 mars, le dernier bilan officiel fait état de 21 cas dont un décès, celui d’un touriste italien, et 716 cas suspects.
Un seul cas à Antigua et Barbuda
Un seul cas de coronavirus a été recensé à Antigua et Barbuda, à en croire les médias locaux, qui rapportent que le patient en convalescence « va bien ». Si l'archipel a fermé ses frontières aux voyageurs en provenance de Chine, Italie, Iran, Japon, Corée et Singapour au cours du dernier mois, les autres peuvent se déplacer sans peine.
Pour autant, les bateaux de croisières qui vont et viennent entre l'archipel et les ports américains sont mis à l'arrêt, durant au moins 30 jours. Une décision de l'association des lignes de croisières internationale qui coûtera cher à l'économie des îles.
Les mesures de distanciation sociale démarrent à Sainte-Lucie lundi
C'est le gouvernement de Sainte-Lucie qui l'annonce : les mesures de "distanciation sociale" seront prises sur l'île à compter du 23 mars. Il semble que l'île ne connait pas encore de cas confirmé de coronavirus, mais les autorités ont décidé de prévenir et ferment toutes les activités « non essentielles à la vie quotidienne », rappelle le journal en ligne Saint Lucia Online.
Les Sainte-Luciens qui reviennent de Guadeloupe, de Martinique et de la Dominique sont automatiquement placés en quarantaine.
Plus au Sud, dans les Grenadines, un seul cas a été recensé.
50 cas confirmés à Trinidad et Tobago
Le ministère de la Santé de Trinidad et Tobago, Terrence Deyalsingh, a révélé ce 21 mars que 50 personnes étaient confirmées malades du coronavirus, annonce le Trinidad Express Newspaper. « Ces personnes étaient sur le Costa Favolosa, bateau de croisière amarré au large de la Guadeloupe, avant que les autorités n'affrètent un avion pour les ramener chez eux, mardi », indique encore le journal. Ces 40 personnes ont été transférées à l'hôpital.
Un premier cas confirmé à Montserrat
Le 18 mars, l'île de Montserrat a confirmé un cas de coronavirus et mis en place des mesures de distanciation sociale.
La Dominique vierge du coronavirus ?
Aucun cas de personne malade n'a été, pour l'heure, recensée en Dominique, a annoncé le ministre de la Santé de l'île anglaise, selon le site d'information Dominica Online. 28 personnes ont été testées, car elles présentaient des symptômes, mais aucune d'entre elles ne s'est avérée positive au virus. La Dominique indique rester vigilante à l'évolution de la situation et demande aux personnes ayant des symptômes de s'isoler. Le gouvernement dominicais demande également à sa population d'éviter les gros rassemblements et de mettre en pratique les mesures de distanciation sociale.
La Chine, très impliquée en Dominique, a fourni du matériel sanitaire aux hôpitaux de l'île.
A Saint-Martin, deux cas hospitalisés
La préfecture et l'ARS ont recensé deux cas à Saint-Martin, et deux cas à Saint-Barthélémy. Ces derniers sont confinés chez eux. À Saint-Martin, les deux patients ont été hospitalisés, et l'un d'entre eux a été emmené en Guadeloupe ce 21 mars.
Sur la partie néerlandaise, un seul cas positif est recensé, mais 13 cas suspects sont sous surveillance.

Pour en savoir plus :