• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
MICRO-TROTTOIR

Visite de Sébastien Lecornu : qu'aimeriez-vous dire au ministre des outre-mer ?

Propos recueillis par Marlène CLEOMA Vendredi 24 Septembre 2021 - 14h20
Visite de Sébastien Lecornu : qu'aimeriez-vous dire au ministre des outre-mer ?

Sébastien Lecornu arrive ce vendredi pour une visite de cinq jours. Au programme, crise sanitaire, relance économique ou encore lutte contre l’orpaillage clandestin. Nous avons demandé à des Guyanais ce qu'ils auraient aimé dire au ministre. 

Maniram, habitant de Cayenne : « Plus de policiers »

Il y a beaucoup de criminalité dans le pays Les habitants du centre-ville de Cayenne ou dans les quartiers dits défavorisés ne peuvent pas marcher la nuit car ils ont peur de se faire braquer. Lorsque nous prévenons la police ils mettent du temps à intervenir. Nous ne pouvons plus vivre dans ce climat d’insécurité. Pas plus tard que ce mois-ci nous avons eu deux jours intenses à Cayenne, les jeunes qui brulent les poubelles, qui saccagent tout sur leur passage. Nous avons peur, nous réclamons plus de policiers.


Eléonore, habitante de Cayenne : « Qu’il aille sur le terrain »

Qu’il retire sa veste, qu’il aille sur le terrain en immersion pour voir et essayer de comprendre la réalité de ce que nous vivons au quotidien. Qu’il aille dans nos hôpitaux pour voir le travail des professionnels et qu’il ouvre les yeux au lieu de chercher à les licencier parce qu’ils ne souhaitent pas se faire vacciner. Nous parlons de pauvreté en Guyane alors que le gouvernement cherche à en créer en licenciant les professionnels de santé qui ne se vaccinent pas. Sinon sa visite ne sert à rien.


Weed Frando, Adelphe, Philbert : « De nombreux camarades n’ont pas pu poursuivre leur scolarité »

Que compte-t-il proposer aux étudiants sans affectation ? De nombreux camarades n’ont pas pu poursuivre leur scolarité. Certains ont été dans une filière par défaut. Le problème de filière ne date pas d’aujourd’hui, beaucoup partent du pays car ils n’ont pas le choix d’aller étudier leur spécialité dans l’Hexagone ou aux Antilles. Une fois sur place, c’est la galère, puisqu’il faut s’adapter et ce n’est pas toujours simple et évident quand nous n’avons pas de famille sur place. Nous nous questionnons aussi sur les logements sociaux, oui, une aide au logement locatif très social adapté en Guyane, mais si c’est pour continuer à subir ce qui se passe actuellement… c’est-à-dire, dès qu’il pleut énormément, l’eau rentre dans l’appartement et c’est le déluge.
Autre fait, il y a un manque de contrôle sur l’énergie, il y a beaucoup de vol d’électricité et nous avons l’impression que rien n’est fait pour améliorer la situation. À la fin c’est le contribuable qui subit les conséquences.


Stevialine, habitante de Macouria : « que les Guyanais travaillent pour leur pays »
En tant qu’étudiante, poursuivre toute sa scolarité en Guyane est difficile, nous avons un choix très limité et je trouve ça dommage. Car si nous laissons nos jeunes partir, nous prenons aussi le risque qu’ils ne reviennent plus. C’est une perte pour la Guyane car le but c’est aussi que les Guyanais travaillent dans leur pays. 





Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

Rudy M. 25.09.2021

Est-ce que ce ministre trouvera lui aussi que la priorité en Guyane est de "ne pas répondre aux Guyanais qui ne veulent pas se faire vacciner, mais à tous ceux et celles qui les traitent de nom d’oiseau" ... ou rappellera-t-il comme tout homme politique qui prend ses responsabilités que les dizaines de morts ces dernières semaines sont dus à la COVID et pas au vaccin ?

Répondre Signaler au modérateur
RAPHI 24.09.2021

jayjay5 peut être qu il est content d être loin de vous. ..

Répondre Signaler au modérateur
Bravo 25.09.2021
Pas d'accord

Même si je ne suis ( presque) jamais d'accord avec jj5 ..
Vous voulez quoi ? Un Forum où tout le monde est d'accord.
Je n'insulte pas ton père, ta mère, ne juge pas ta famille.
L'audi OK.
Si on combat le fascisme attention aux arguments!

Répondre Signaler au modérateur
siage 24.09.2021

Vous n'avez pas demandé aux Guyanais, vous avez demandé à 6 Guyanais. Il y en a donc au moins 250 000 a qui vous n'avez rien demandé.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 24.09.2021
bien dit

la ravisante Stevaline a raison: faut plus de formations CAP BEP et apres BAC en Guyane. Mon fils est parti de Guyane pour étudié et il est jamais revenu, ya beaucoup de jeune dans ce cas... Une fois qu'il sont parti en france, on dirait qu'ils veule plus revenir ici... en plus ils gagne moins d'argent fonctionaire la bas qu'ici et malgre tout ils prefere resté labas comme mon fils...

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 25.09.2021

Comme quoi c'est pas une histoire d'argent. Il préfère peut être tout simplement la vie en métropole. Chacun sa route, chacun son ....

Répondre Signaler au modérateur
siage 25.09.2021

Ne nous dites pas que votre fils est prof de Français en métropole…
Sinon, le mien est revenu après ses études, comme quoi…

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
6 commentaires
1 commentaire
6 commentaires
Tribune

Tribune pour une transition énergétique et...

Eric BOURDIN, membre de citoyens pour le climat, chef d’entreprise, père et guyanais - Vendredi 27 Août 2021

" La Guyane est un pays magnifique. Peut-être le plus beau pays du monde. Toutefois, quelle serait notre...

1 commentaire
A la une
1 commentaire
8 commentaires