• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
VOUS AVEZ LA PAROLE !

[TRIBUNE] 11 novembre – nous souvenir du sacrifice de nos Anciens d’Outre-Mer et d’Ailleurs…

Gilles Djéyaramane Mercredi 11 Novembre 2020 - 11h59
[TRIBUNE] 11 novembre – nous souvenir du sacrifice de nos Anciens d’Outre-Mer et d’Ailleurs…
Emmanuel Macron s'arrête près de la statue de Georges Clemenceau, le 11 novembre 2020, lors des cérémonies commémorant l'armistice de la première guerre mondiale - CHRISTIAN HARTMANN (POOL/AFP)

Un journal, c’est aussi un espace de liberté et d’expression libre. Nous vous proposons, ici, de renouer avec nos « pages Débats », en nous envoyant vos tribunes, vos prises de position, vos avis à l’adresse mail france.guyane@agmedias.fr. Retrouvez ici, la tribune de Gilles Djéyaramane.

 " Nous commémorons le souvenir de l’Armistice du 11 Novembre 1918, et comme chaque année, j’assisterai, en tenant compte des mesures barrière en raison de la pandémie, au Monument aux Morts de ma ville à ce traditionnel moment de recueillement. Au fil des ans, c’est devenu pour moi un acte primordial de mon engagement citoyen.

Oui ces cérémonies, je ne veux pas les considérer pas comme de « simples » manifestations patriotiques. Non il ne s’agit pas de folklore, non il ne s’agit pas de rassemblements d’Anciens combattants nostalgiques de leurs faits d’armes. Pour moi, ces moments ont vocation à rassembler dans le souvenir à un moment précis de nos agendas et de nos vies si remplies, l’ensemble des citoyens qui refusons d’oublier le sacrifice de nos Anciens.

Personnellement, je refuse d’oublier que si les deux conflits majeurs de 1914 et de 1939 sont qualifiés de « mondiaux », c’est tout simplement parce que des hommes et des femmes de tous les continents, furent concernés indirectement sinon directement en devenant des acteurs de ces tragiques événements.

Si j’essaie de participer à ces commémorations, c’est pour rendre hommage à toutes les victimes innocentes civiles et militaires de ces conflits mondiaux mais à tous ceux venus en Europe loin des chez eux et plus généralement sur l’ensemble des théâtres d’opérations, loin de leur famille combattre pour la France et surtout pour une certaine conception du Monde Libre. Ils furent nombreux à périr coupés des leurs et éloignés de leur terre natale. Certains furent oubliés par l’histoire et pire par leur famille.

Par ce simple acte de présence et de recueillement, je rends hommage à la mémoire de tous mes Anciens venus des Antilles et de la Guyane ma terre natale,

Je rends hommage à la mémoire de tous mes Anciens venus d’Afrique du nord, d’Afrique noire et de Madagascar, mes terres d’affection,
Je rends hommage à la mémoire de tous mes Anciens venus d’Indochine, des Indes Britanniques et des Indes françaises, notamment de Pondichéry la terre de mes ancêtres…

Je ne peux m’empêcher de méditer ces mots du « héros devenu un monstre de guerre » du terrible roman « Frère d’âme » de David Diop : « Moi, Alfa Ndiaye, dernier fils du vieil homme, j’ai vu les obus malicieux, les ennemis aux yeux  bleus, le ventre ouvert de mon plus que frère… par la vérité de Dieu, j’ai entendu le capitaine Armand et son sifflet de mort, les cris des camarades. Ils disent que je mérite une médaille, que ma famille serait fière de moi ». Nous serons éternellement fiers d’eux. "

 
Gilles Djéyaramane est élu à la Citoyenneté, à la Francophonie et aux Cultes à Poissy dans les Yvelines - adhérent au Souvenir français

(photo d'archives FG ) -

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire