France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Les conséquences

Jeudi 27 juin 2019

Dans le temps, les blessures

Parfois, sans signaux apparents, mais profondes

La route n’est jamais libre

Mais, on semble avancer, tel un château de sable

Courbé, désemparé, angoissé, déchiré

On dit bien, je vais bien

Tel est le piège létal

Croupissante ces souffrances sont mortifères

Enfin, depuis longtemps une crevasse sans fond

À quoi bon, pêle-mêle le silence

Élément fondamental de la solitude dévastatrice

Oui, souvent le chemin du paradis commence en enfer

Et le temps, lui connaît ce chemin merveilleux

Mais, sans l’accord de la pensée profonde saine, il ne peut le dévoiler

Anado

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une