France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Une nuit au camp de la transportation

Samedi 3 Août 2019 - 03h05

La visite se poursuite vers le quartiers des condamnés à mort. Et sur ce lit en bois, dormaient pendant 4 mois environ, les condamnés à mort, ceux qui avaient commis de graves crimes comme un meurtre. Ils étaient ensuite passé à la guillotine. La nuit, on verrouillaient leurs pieds pour qu’ils ne puissent pas s'enfuir. - FABIENTA PROSPER

Samedi dernier, l’office de tourisme de Saint-Laurent-du-Maroni organisait une visite nocturne du camp de la Transportation. L’objectif ? Se mettre à la place des bagnards une fois la nuit tombée et tenter de ressentir ce qu’ils vivaient. Une trentaine de personnes ont participé à ce rendez-vous inhabituel. Le centre pénitentiaire a été fondé en 1857. Si aujourd’hui la ville s’appelle Saint-Laurent-Du-Maroni, c’est suite à la décision de l’amiral Laurent Baudin. Saint-Laurent pour le nom de son patron et Maroni par rapport à la proximité du fleuve. Texte & photos Fabienta PROSPER

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
2 commentaires
5 commentaires
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos