France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Musique

« Remercier l’univers pour la vie »

Propos recueillis par Marlène CLÉOMA Mardi 07 mai 2019
« Remercier l’univers pour la vie »

L’artiste zouk réunionnais Pierre-Mickaël, alias Mikl, propose ce soir un show « d’exception » à l’occasion de la 2e édition du Luxury Glam sur le thème « All White ». Du haut de ses 20 ans, il connaît un début de carrière prometteur. Sacré meilleur artiste masculin lors du Hit local award en 2017 pour son titre À La folie, il vient de sortir un nouveau tube, Encore une fois avec la chanteuse guyanaise Nesly. Mikl, c’est du vrai, c’est aussi un sourire et de la maturité. Rencontre avec l’artiste, quelques heures avant la soirée.

Quel souvenir d’enfance vous a le plus marqué ?

À cinq ans, mes parents m’ont inscrit à un karaoké, mais je ne savais pas lire. Je suis monté sur scène, je connaissais la chanson par cœur et j’ai chanté. Ce sont des souvenirs qui font ce que je suis aujourd’hui, cette amour pour la scène, pour la musique.

Avez-vous un objet fétiche ?

J’accorde beaucoup d’importance aux pierres pour leurs énergies.

Quelle est la première chose que vous faites au réveil, le matin ?

Remercier l’univers pour la vie.

Êtes-vous plutôt du matin ou du soir ?

Du soir, c’est à ce moment que me vient l'inspiration, des réflexions de travail…

Plutôt frites ou dombré ?

Dombré car j’ai envie de goûter.

Que regardez-vous en premier chez une femme ?

J’accorde beaucoup d’importance au charme. J’apprécie l’élégance, la manière. Il n’est pas nécessaire qu’elle ait un beau visage ou un joli corps du moment qu’elle dégage quelque chose. Mais je ne suis pas insensible aux corps (rires).

Qu’aimeriez-vous lui dire ?

Que je les aime

Votre plus grosse gaffe ?

J’ai été invité pour une prestation privée, mais plus précisément pour une personne aveugle mais je ne savais pas, où je n’ai pas remarqué. Dans la soirée, je lui dis est-ce que tu vois tous ces gens qui t’aime.

Si vous aviez trois vœux ?

Laissez faire le temps.

Un fantasme ?

Faire le Zénith ou Bercy rempli !

Un vice affirmé ?

Je suis un zoukeur.

Biguine salsa ou zouk ?

De la salsa, c’est une danse qui m’attire beaucoup.

Quelles sont les musiques ou artistes qui vous font vibrer ?

De la musique mélodieuse, acoustiques. Dès que ça reste dans le love.

Facebook, Twitter ou Instagram ?

Instagram.

Qu’est-ce qui vous ennuie ?

Le jugement facile et le système.

Quel est votre coin de paradis ?

La Réunion.

Quel est pour l’instant le meilleur souvenir de votre carrière ?

Lorsque j’ai fait l’Olympia dans le cadre de L’Outre-mer fait son Olympia.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Kikiwideguyane 08.05.2019
Un cador

C est qui ce blaireau ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème

Jahsik : Plata o plomo (freestyle)

Mercredi 31 Juillet 2019

Votre TV Mag

José Sébéloué : « Je suis né dans la...

Propos recueillis par Pierre Rossovich/photos : Kathryn Vulpillat - Mardi 30 Juillet 2019

Dans votre chanson « Avan Bazil pasé », vous évoquez votre envie de rentrer en Guyane....

Gayah : Sa Mo Ka Di Yé

Lundi 29 Juillet 2019

A la une
1 commentaire
Social

Bus : perturbation sur le réseau RCT

Lundi 18 Novembre 2019

5 commentaires
5 commentaires