France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Rémy Rodrigue alias Ti coco, clarinettiste

« Les gens vont être étonnés »

Propos recueillis par Angélique GROS Lundi 20 mai 2019
« Les gens vont être étonnés »
Kouté pou tandé, le premier album de Ti Coco est en vente à partir d'aujourd'hui. - Angelique GROS

Le clarinettiste Rémy Rodrigue a présenté son premier album, Kouté pou tandé, samedi après-midi sous le kiosque des Amandiers, à Cayenne. Plus d’une centaines de personnes sont venues écouter ce qui s’annonce comme un succès. Kouté pou tandé est disponible dans les bacs à partir d’aujourd’hui.

Qu’est-ce qui vous a inspiré ce premier album ?

J’avais déjà fait plusieurs singles auparavant et j’avais envie de montrer ce que je pouvais faire. C’est aussi une façon de remercier le public, de partager avec mes amis musiciens sur plusieurs genres différents : du compas, de la valse, de la mazurka, de la biguine, du jazz, etc. Je pense que les gens vont être étonnés car ils n’ont pas pour habitude de me voir jouer sur ce type de morceaux.

De combien de titres se compose l’album ?

C’est un onze titres avec un morceau que j’ai sorti en début d’année, Kouté pou tandé, qui a donné son nom à l’album, et 5 titres inédits : Carpe diem, Référens, Fa si la dansez, un remix de Cocotea et Immersion, un morceau de jazz. Ce n’est pas dans mon répertoire musicale mais j’ai voulu expérimenter !

Dans Kouté pou tandé, vous jouez en duo avec Iliana Bannis...

Oui, c’est une grande dame qui a des textes engagés, beaucoup d’inspiration et j’ai toujours aimé ce qu’elle fait. J’avais le choix entre Mayo2Kaw et Iliana. Quand elle est venue me proposer ses idées, j’ai tout de suite adhéré. Le clip doit sortir la semaine prochaine si tout se passe bien.

Quéquette est venu faire un duo avec Ti Coco lors de la présentation de son nouvel album samedi en fin d'après-midi - Angelique GROS
Gertrude Briquet - Angelique GROS
Laurye Azor - Angelique GROS
Luc Prudent - Angelique GROS
Claude - Angelique GROS
« Au goût du jour »

« Il a remis la clarinette au goût du jour. Malheureusement, on n’entend cette musique que pour le carnaval alors que, pour moi, on peut l’écouter toute l’année et sans modération. J’ai déjà réservé son album ! »

Gertrude Briquet - Angelique GROS
« Il joue très bien »

« C’est la première fois que je l’entends. ça me rappelle les Antilles où j’ai vécu trente-six ans. C’est une musique rare en Guyane et il joue très bien  ! »

Luc Prudent - Angelique GROS
« J’aime beaucoup »

« J’aime beaucoup ce qu’il fait. Ça fait plusieurs années qu’on suit Ti coco et rien à dire. Ce qu’on écoute là, on se laisse bercer  ! Je ne lui souhaite que du bonheur et que sa musique soit écoutée partout dans le monde. »

Laurye Azor - Angelique GROS
« Extraordinaire ! »

« J’ai déjà pu le voir au Zéphir et il nous fait partager des moments extraordinaires. Il a donné un nouveau souffle à cette musique qui a bercé toute notre jeunesse et qui s’en va malheureusement  !  »

Claude - Angelique GROS

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème

Jahsik : Plata o plomo (freestyle)

Mercredi 31 Juillet 2019

Votre TV Mag

José Sébéloué : « Je suis né dans la...

Propos recueillis par Pierre Rossovich/photos : Kathryn Vulpillat - Mardi 30 Juillet 2019

Dans votre chanson « Avan Bazil pasé », vous évoquez votre envie de rentrer en Guyane....

Gayah : Sa Mo Ka Di Yé

Lundi 29 Juillet 2019

A la une
3 commentaires
1 commentaire
1 commentaire