France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Tom Ibarra, guitariste,invité des 20 ans du MoJazz Festival samedi à Cayenne

« J’étais insouciant mais pas inconscient »

Propos recueillis par Hermann ROSE-ELIE Mercredi 6 Novembre 2019 - 03h05

Tom Ibarra sera samedi sur la scène du Zéphyr - roseelieh

C’est l’une des têtes d’affiche du Mo Jazz Festival samedi. Le guitariste, Tom Ibarra se produira dans le cadre du vingtième anniversaire de ce rendez-vous phare de la musique en Guyane. Entretien avec un virtuose.

 Vous sortez votre premier album à l’âge de 15 ans. Comment savoir que vous étiez prêt pour un tel défi ?

Je pense que cela s’est fait naturellement. Je ne me suis pas vraiment posé de questions. De plus, ma famille m’a soutenu dans ce projet. J’ai réalisé bien plus tard, quand j’ai décidé de faire de la musique mon métier, à quel point il était audacieux de se lancer dans cette aventure, j’étais insouciant mais pas inconscient !

Comment définir votre musique : c’est du jazz fusion, mais quoi encore ? 

Évidemment, c’est une fusion entre plusieurs styles de musique dont la racine reste le jazz. Cependant, ma musique est très influencée par des courants modernes tels que la pop ou les musiques électroniques. J’essaie de m’écarter du jazz dans mes inspirations, puiser autre part.

Aujourd’hui, vous avez 20 ans, l’âge de MoJazz comme un symbole avec la sortie d’un nouvel album. Parlez-nous de cet album ?

Je suis très heureux de présenter ces nouvelles compositions  aux 20 ans du MoJazz ! Nous l’avons enregistré le mois dernier. Sa sortie est prévue pour le début de l’année prochaine. La musique a beaucoup évolué. Ce sont toujours mes compositions, mais nous avons beaucoup arrangé et travaillé les formes en groupe, avec les musiciens qui m’accompagnent. Une véritable identité se dégage à présent de ce nouveau groupe. Les improvisations sont toujours présentes mais le travail du son, des mélodies et de l’énergie sont mes principaux intérêts !

 Avez-vous des références dans le jazz ou la guitare ?

Dans les deux bien sûr ! J’ai beaucoup écouté Jimi Hendrix, Pat Metheny, Julian Lage et tant d’autres…

Sur quel instrument jouez-vous et pourquoi ce choix de guitare ?

Je joue sur une Ibanez AR2619 depuis deux ans maintenant. J’aime cette guitare pour sa forme, son son et sa facilité à jouer avec ! C’est important de se sentir à l’aise avec son instrument. Je joue sur les guitares Ibanez depuis mes 11 ans. Ma première Ibanez fut une AS83, achetée d’occasion. Je représente la marque Ibanez depuis 2015. Je suis également partenaire des amplis Mark Bass et des cordes Savarez. C’est un vrai plaisir d’être accompagné par ces marques qui me font confiance.

Sur quel critère avez-vous choisi vos musiciens ?

C’est souvent une simple histoire de feeling musical ou humain. Le son, la musicalité, les forces de proposition de mes compagnons sur scène sont mes critères. Il est aussi important qu’une bonne entente se fasse entre les musiciens. En fait la technique est secondaire.

Un dernier mot pour le public guyanais qui sera là samedi soir au Zéphyr.

Nous sommes tous très impatients de jouer pour la première fois en Guyane ! C’est une découverte pour nous tous et nous avons hâte de rencontrer le public guyanais ! Nous remercions chaleureusement les organisateurs du MoJazz Festival pour nous avoir invité pour ses 20 ans !

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème

Mystick x El Génah : Cyah move

Mardi 5 Novembre 2019

Botty Man : Kai Heng Neng

Mardi 5 Novembre 2019

Money T : Crai mo 2

Mardi 5 Novembre 2019

A la une
4 commentaires
1 commentaire