France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
VIE DE DJ, VIE DE NUIT

Dj Nono : "Mon addiction, c'est la musique"

Propos receuillis par Marlène Cléoma Mardi 23 Juillet 2019 - 15h56
Dj Nono : "Mon addiction, c'est la musique"
Gianny Amet alias Nono

Si, aujourd'hui, tout le monde peut s'improviser DJ grâce aux logiciels qui mixent automatiquement les chansons, il reste encore de bons DJ qui font vibrer les pistes de danse de Guyane. On vous propose de découvrir l'univers de ces hommes de la nuits leur mode de vie, leurs rapports avec la musique... nous commençons avec l'un des DJs star de la scène guyanaise, Gianny Amet alias Nono. 

L'image de la vie d'un DJ c'est le tour du monde, la fête, les îles... c'est vraiment ça ?
Oui, mais Il y a aussi beaucoup de travail. Même s’il existe des logiciels pour mixer plus vite, il y a un gros travail derrière. C’est aussi la nuit toute l'année, pas seulement le week-end. Ça peut aller à 4 fois dans la semaine.
La nuit est-elle un milieu plus touché que d'autres par les addictions ?
Pour moi oui. Comme on le dit si bien, la nuit les chats sont gris. C'est aussi beaucoup d'excès, que ça soit l'alcool, la drogue, les filles, le sexe... pour moi, l'addiction, c'est la musique. Après le boulot, je rentre chez moi. Quand j'étais plus jeune, je me laissais porter par le mood. Aujourd'hui, c'est autre chose.
Tu fais des allers-retours Cayenne-Paris et bientôt les Antilles. Quel est ton meilleur souvenir de set ?
Il y en a beaucoup ! L'un des meilleurs reste Guyane en scène qui s'est produit au Cabaret sauvage en Métropole récemment. J'ai un très bon souvenir du White Garden de Soyana il y a deux ou trois ans de cela.
Cela fait plus de quinze ans que tu es DJ, prends-tu toujours autant de plaisir ?
Je prends toujours autant de plaisir avec la musique. Mais on se lasse des soirées par moments car elles se ressemblent : les mêmes musiques, le même public...
Pourquoi les mêmes musiques reviennent-elles ?
C'est le public qui choisit. Si l’auditoire valide les mêmes artistes, il sera servi. À part celui qui aura l'audace de lancer quelque chose de nouveau mais ce sera toujours les mêmes.
Quel est ton style de musique ?
Je suis un international, je n'ai pas un style en particulier. Mais j'ai des préférences, pour le dancehall, le reggae, le zouk, le kompa, l’électro, le rap, la musique latine... J'essaie de me mettre un peu partout
Quelle est la réaction du public quand tu mixes ?
J'espère qu'ils aiment ! (rires). Ca dépend des chansons qui sont jouées. J'essaie de diversifier et de jouer des sons que les aficionados ne connaissent pas.
Question d'une internaute : Pourquoi les DJs crient-ils lors des mix ?
Personnellement, je ne crie pas. Mais je dirais que c'est pour donner de la vie à la soirée.

Plus d'info sur l'instagram de @DjNono

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème

Dj Bryan & Lion P : Uptop Boss (DAWG Riddim)

P.R. - Mardi 15 Octobre 2019

Buujam : Nirvana

P.R. - Mardi 15 Octobre 2019

Bonnie G : Wake up

P.R. - Mardi 15 Octobre 2019

A la une
Une

Xavier Harry récompensé à New York

FXG à Paris - Lundi 21 Octobre 2019

1 commentaire