France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
musique

Depuis 40 ans, Kassav fait danser les foules

Vendredi 16 Août 2019 - 03h25
Depuis 40 ans, Kassav fait danser les foules
Premier groupe français à s’être produit au Stade de France, Kassav fête ses 40 ans, à Apatou, ce samedi et à Kourou, ce dimanche / photo d'archives - hespels

Le groupe français le plus connu au monde, devenu porte-voix des velléités identitaires antillo-guyanaises, se produit demain à Apatou et dimanche à Kourou, en concert gratuit.

Avec une quinzaine d’albums, Kassav’ est une icône de la musique française. Depuis des décénies, la troupe collectionne les disques d’or et de platine et bénéficie d’un capital sympathie important aux yeux du public. « Syé bwa », « Pa bizwen palé », « Sé dam bonjou », « Wép wép », « Ou lé », « Mwen alé »… On ne compte plus les tubes du groupe, devenus depuis des classiques du patrimoine musical antillo-guyanais.

Le succès du groupe est comparable à celui des Rolling Stones tant par sa longévité que par sa notoriété. Pour preuve, avant la Guyane, cette tournée des 40 ans a emmené Jocelyne Beroard, Jacob Desvarieux et leurs acolytes en Côte d’Ivoire, Nouvelle-Calédonie, Tahiti, Japon, Hollande… et bientôt aux USA, Canada, Suriname, Trinidad, Mozambique, Mayotte, à la Réunion où à la prochaine Fête de l’Humanité.

Kassav’ étendard et créateur du zouk, mondialement connu

Créé en 1979 par Pierre-Édouard Décimus, Kassav’ a tout simplement inventé et popularisé la musique zouk. Depuis, le zouk est l’expression musicale française la plus répandue dans le monde. Kassav’ est ainsi le premier groupe français à s’être produit au Stade de France. Il est également celui qui a rempli le plus de Zéniths. Entre 2009 et 2018, plus de quatre cents concerts, soit environ 2 500 000 personnes, sont venus les applaudir sur scène. Kassav’ c’est un pan entier de notre culture qu’il sera question de célébrer ce week-end.

Apatou pour une première

Avant Kourou dimanche soir sur la plage de la Cocoteraie, la venue du groupe à Apatou samedi soir constitue un événement à plusieurs titres. Si Kassav’ a déjà foulé nos terres guyanaises à plusieurs reprises, pour la petite Apatou, c’est une grande première. La commune du Maroni verra sa population doubler (tripler ?) le temps d’une soirée qui promet d’être mémorable. En 40 ans, Kassav’ n’a jamais joué avec moins de douze musiciens sur scène. Autant dire que le spectacle sera grandiose.

P. R.

Kassav’à Apatou : le concert plus que jamais menacé

Le ton a changé en mairie d’Apatou. Lorsque nous avions annoncé les menaces qui pesaient sur la bonne tenue du concert il y a trois semaines de cela, le maire Paul Dolianki nous avait répondu que « le concert aurait lieu coûte que coûte et que nous dénigrions sa commune ». Aujourd’hui, la veille du concert, Apatou n’a toujours pas obtenu l’aval de la commission de sécurité pour l’organisation de ce qui devait être l’événement culturel de l’année en Guyane.

Le précédent Furiani

Le concert est donc plus que jamais menacé. On parle à mots couverts d’une annulation. Lorsque l’on pose la question au maire Paul Dolianki, désormais, il n’est plus question pour lui de dire «  on maintiendra coûte que coûte  ». Paul Dolianki botte en touche et explique qu’il attend les directives du sous-préfet de Saint-Laurent du Maroni. Il faut dire que la jurisprudence Furiani est passée par là. Le 5 mai 1992, le préfet de Haute-Corse avait validé la tenue du match de foot de 1re Division de Bastia contre l’Olympique de Marseille, contre l’avis de la commission de sécurité. L’effondrement d’une tribune avait causé la mort de 18 personnes et fait plus de 2 300 blessés. Le directeur de cabinet du préfet de Haute-Corse, Raymond Le Deun, a été condamné pour homicide et blessures involontaires en 1995 en appel, à vingt mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende. Le préfet avait lui aussi été poursuivi suite à ce drame. Depuis, plus aucun préfet n’a été à l’encontre d’une commission de sécurité.

Pas d’accord pour la scène

à Apatou, la commission de sécurité s’est rendue sur le site. Elle a refusé de donner son accord pour deux raisons. Tout d’abord, et c’est le plus grave, la commission n’a toujours pas obtenu «  l’attestation de bon montage de la scène  » qui vient du Suriname. De plus, et c’est le second motif de refus pour l’instant, la commune et le comité des fêtes ont laissé s’installer «  des stands dans le couloir d’évacuation  », prévu pour les secours en cas d’incident. Ces baraques ont été rajouté au dispositif d’origine qui devait pourtant laisser la voie libre aux secours. Le maire peut toujours maintenir le concert, même si la commission de sécurité ne donnait pas son accord, mais c’est lui qui porterait l’entière responsabilité sur ses épaules en cas d’incidents. L’autre menace pourrait venir des managers de Kassav’ qui pourraient refuser de se présenter sur un site dont la sécurité ne serait pas entièrement validée. La course contre la montre est donc engagée pour la mairie d’Apatou, qui doit convaincre la commission de sécurité d’ici demain pour que le concert de Kassav’ait lieu. Kassav’ qui, ont le rappelle, se produira de toute façon, sur la scène de la plage de la Cocoteraie dimanche après-midi à Kourou…

Samir MATHIEU

La scène pour le concert de Kassav' à Apatou est montée mais n'a toujours pas reçu "l'attestation de bon montage". - DR

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème

Gayah : Pran plézi

P.R. - Dimanche 22 Septembre 2019

Daddy Devil : Picsou

Dimanche 22 Septembre 2019

Don Doggy : Dawgz

Dimanche 22 Septembre 2019

A la une
Une

Hélitreuillage aux chutes Voltaire

P.R. - Dimanche 22 Septembre 2019

3 commentaires