• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Cinéma : à quoi sert la Commission du Film ?

T.G Mercredi 16 Septembre 2020 - 17h44
Cinéma : à quoi sert la Commission du Film ?
Nadège Beausson-Diagne et Philippe Caroit, les deux acteurs principaux du téléfilm Meurtre à Cayenne, lors du tournage en Guyane. - ARCHIVES

Rencontre avec Christ-Laur Phillips, responsable de la Commission du Film Guyane

Quelle est la genèse de cette Commission du Film Guyane ?
"Cette commission est née en 2014, elle s'est arrêtée en 2017. Elle a redémarré en fin d'avril 2019 sous l'impulsion de la GCAM (Guyane Cinéma Audiovisuel Multimédia). La GCAM assure pour cette commission la maitrise d'ouvrage pour le compte de la CTG. A ce titre je suis moi même salariée de la GCAM."
Quelles sont les principales attributions de la commission du film ?
"Il s'agit de favoriser les tournages sur le territoire guyanais et aussi de répertorier les professionnels de l’audiovisuel installés en Guyane, ils peuvent s’inscrire sur le site (ici).
Les porteurs de projet peuvent rentrer en contact avec eux. Nous sommes aussi un centre de ressources pour tous les professionnels de l'audiovisuel auxquels nous présentons la politique cinéma de la CTG et les aides qu'elle apporte à ce secteur."
La commission du film se déplace-t-elle en dehors de ses bureaux ?
"Oui nous allons en repérages pour sélectionner des paysages et des décors, naturels ou pas. Nous nous chargeons aussi d'obtenir les autorisations de tournage pour les projets retenus."
Quelles aides financières proposez-vous à travers votre fond de soutien à la création audiovisuelle ?
"Nous avons trois grands types d'aides : les aides à l'écriture, les aides au développement et les aides à la production. Les cibles visées sont les particuliers et les maisons de production."
Pouvez vous citer quelques court métrages que vous avez soutenu récemment ?
"Nous avons aidé le court métrage "Meurtre à Cayenne" d'Eloa productions et Lovena le récit d'un jeune fille haïtienne surdouée aux échecs de Canopée production."
Quels sont les chiffres clés de votre dernier bilan, soit 2019 ?
"Nous avons accordé 14 aides diverses pour un montant total de 893 815 euros en partenariat avec le CNC (Centre National de la Cinématographie), la CTG a débloqué sur cette enveloppe 489 963 euros."
Avez vous déjà établi votre calendrier 2020-2021 ?
"Oui, la prochaine date de dépôt des dossiers est fixée début novembre 2020 pour un examen en commission de lecture en janvier 2021. La commission de lecture n'a qu'un avis consultatif, au final c'est la commission permanente de la CTG qui retient ou non les projets et fixe le niveau de sa subvention."

Christ-Laur Phillips, responsable de la Commission du Film Guyane -


CONTACT
Les bureaux de Christ-Laur Phillips se situent au pole culturel de la CTG, 27 avenue Pasteur à Cayenne : 0694 42 70 11. La CTG dispose aussi à son siège d'une chargée de mission cinéma et audiovisuel : Katy LOE MIE joignable au 0594 300 600

Le Bureau d’Accueil des Tournages
Le BAT a été mis en place en mai 2013 en application du Schéma Régional de développement culturel (SRDC) voté en 2012. La mission principale du BAT est d’accueillir les tournages sur le territoire et de mettre en lien les ressources locales avec les porteurs de projet avec pour objectif de promouvoir le territoire. A ce titre, le BAT est un lieu essentiel et incontournable pour tous les projets cinématographiques et audiovisuels (courts métrages, longs métrages, téléfilms, films publicitaires, films documentaires…) tournés sur le territoire.



Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une
Santé

Covid-19 : 9 400 patients guyanais guéris

P.R - Mardi 22 Septembre 2020

Vidéos

Voir toutes les vidéos