Les hospitaliers ont tant à lui dire
MARTINIQUE

Les hospitaliers ont tant à lui dire

Louvinia VALAT
Ghislaine Joachim-Arnaud, secrétaire générale CGTM et membre du Collectif de défense de l'hôpital public, lance un appel à la population pour être présente demain (FA)
Ghislaine Joachim-Arnaud, secrétaire générale CGTM et membre du Collectif de défense de l'hôpital public, lance un appel à la population pour être présente demain (FA)

Demain, à 8 h 30, les hospitaliers donnent rendez-vous à la population devant la Maison des syndicats, à Fort-de-France. Objectif : exiger du ministre de la Santé, attendu sur l'île le même jour, des moyens substantiels pour éviter la faillite de l'hôpital public. Le point avec Ghislaine Joachim-Arnaud, secrétaire générale CGTM Santé et membre du Collectif de défense de l'hôpital public.

Les raisons de la mobilisation
Le coefficient géographique
En septembre et octobre 2010, le ministère de la Santé s'était engagé à faire de nouvelles études sur le coefficient géographique et à réévaluer ce coefficient suivant les résultats de ces études. Ceux-ci sont connus depuis mars, or nous n'avons toujours aucune information sur cette revalorisation » . Le coefficient géographique vient compenser le surcoût des frais de fonctionnement et d'investissement lié à la distance.

Suivez l'info en temps réel
sur l'appli France-Guyane!

Télécharger