Le Pidih est un échec, persiste Daniel Supplice après son limogeage
HAÏTI & RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

Le Pidih est un échec, persiste Daniel Supplice après son limogeage

Daniel Supplice (DR)
Daniel Supplice (DR)

Démis de ses fonctions, après avoir été très critique envers son gouvernement (lire notre édition du 18 juillet), l'ex-ambassadeur d'Haïti en République dominicaine adresse une lettre au président.

Le Programme d'identification et de documentation des immigrants haïtiens (Pidih) constitue un échec, réaffirme l'ex-ambassadeur Daniel Supplice, à la fin d'une correspondance (1)adressée au président Michel Martelly, en date du 21 juillet. En mars, seulement 2 000 personnes sur les 300 000 ont été enregistrées dans le Pidih, lancé en République dominicaine par les dirigeants haïtiens, il y a un an.
Daniel Supplice a été rappelé de son poste d'ambassadeur haïtien en République dominicaine (lire ci-contre). Dans sa lettre, l'ex-ambassadeur souligne des faits à reprocher aux autorités haï