Carton plein pour Kassav au Zénith de Paris

Trois Zénith dans le week-end, tous pleins et, consécration presque ultime, Le Monde qui, pour la première fois, consacre un papier dans son édition datée de dimanche et lundi, aux rois du zouk.  Le public était en transe. Sur scène, belle scénographie et belle lumière de Vince Foster… Kassav était très en forme ; Jocelyne Béroard était à fond, montée sur des ressorts et le public a eu droit à un final énorme avec un rappel sur le légendaire « Zouk la sé sel médikaman nou ni »

Hexagone 122 mots - 10.06.2013
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir