France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Chunny Katidjo se défend

Jeudi 04 avril 2019

Suite à notre article du 26 mars sur l’affaire Fowel, nous avons reçu cette réponse de l’avocat de Chunny Katidjo :

« L’article publié prétend que l’arrêt rendu ce 26 mars 2019 par la chambre de l’instruction de Fort-de-France signifie que la cour refuse d’innocenter Mme Chunny Katidjo de détournements de fonds. Cet article méconnaît la règle de présomption d’innocence. Mme Chunny Katidjo n’a pas à être innocentée puisque son innocence résulte du principe fondateur de notre procédure pénale.

Le procureur de la République du tribunal de grande instance de Fort-de-France a requis par deux fois et sous la plume de deux magistrats différents et à quelques mois de distance la clôture de l’instruction. Le premier réquisitoire définitif a été pris sans qu’il soit apparu nécessaire de mettre Mme Katidjo en examen alors même que les faits pour lesquels elle a été ultérieurement poursuivie étaient déjà connus. Le deuxième réquisitoire définitif de clôture d’instruction estime quant à lui que la mise en examen était régulière mais qu’il n’existe pas de charge suffisante pour renvoyer Mme Chunny Katidjo devant le tribunal correctionnel des chefs de la poursuite. L’arrêt auquel il est fait référence ne remet pas en cause ces appréciations. Par ailleurs, vous reproduisez de manière insupportable la rumeur diffamatoire suivant laquelle Mme Chunny Katidjo aurait pu être la maîtresse de Myrtho Fowel, sans préciser que celle-ci a toujours nié cette liaison. Vous portez atteinte à son honneur et à celui de feu Jacky Hildenbrand son mari défunt. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Gérard Manvussa 05.04.2019

C'est France Guyane en même temps. La prudence, on attendra. En revanche, pourquoi le nom de l'avocat est il passé sous silence ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une