Une semaine pour se passer de portable

1 - On ne se soumet pas à la tentation
En clair, on planque le portable en lieu sûr. Pour être certaine de ne pas flancher, aux heures sombres de la nuit, quand notre résistance faiblit et qu’une petite voix démoniaque nous murmure « Juste une fois, une seule, deux secondes, personne ne le saura… ». Allez zou ! Le portable dans la chambre des enfants et la batterie, au bureau (on a déjà vu des femmes fières et indépendantes ramper sous le lit de leurs marmots endormis pour récupérer leur...

Creola 484 mots - 04.06.2014
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir