France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Champions de tennis et polyglottes

PAR MARION MAURIN Mardi 24 mai 2016
Champions de tennis et polyglottes

Ces figures du tennis aussi douées en langues étrangères que sur le court...

Novak Djokovic

Ce n'est pas un secret, l'actuel n°1 mondial est également le n°1 des polyglottes. En plus de maîtriser le revers à la perfection, il peut se targuer de parler serbe, croate et anglais couramment, ainsi qu'allemand, italien et français. Sa motivation ? Pouvoir communiquer avec les gens dans leur langue maternelle et se faire comprendre partout où il voyage. Ce ne sont pas les occasions qui manquent dans sa profession.

Serena Wiliams

L'Américaine aux multiples talents n'a pas fini de nous étonner. N°1 mondiale, elle a fondé sa propre marque de vêtements, a été sacrée meilleure joueuse de tous les temps par Monica Seles en personne et... est multilingue. En 2013, après sa victoire face à Victoria Azarenka au tournoi de Rome, elle déclame son discours en italien. Elle récidive quelques semaines plus tard, suite à la finale qu'elle remporte à Roland Garros, en s'adressant au public, puis aux journalistes, dans la langue de Molière.

Roger Federer

Avantage : Suisse ! Même dans le domaine des langues étrangères, l'helvète est en position de force avec cinq langues à son actif. Tout comme bon nombre de ses compatriotes, il a appris deux langues dès son enfance : le suisse allemand ainsi que le *hochdeutsch*, ("haut allemand", l'allemand pratiqué en Allemagne). L'anglais et le français sont venus plus tard compléter son jeu, ainsi que le suédois, dont il a appris les bases au contact de son ancien entraîneur Peter Lundgren, et enfin l'italien et l'espagnol, langues dans lesquelles il est capable de répondre aux journalistes.
Son secret ? La pratique ! Roger Federer passe en moyenne une heure avec les médias après chaque rencontre, et essaye toujours de s'exprimer dans la langue locale quand il le peut. D'ailleurs, rien que pour l'entendre haranguer le public parisien en français, on aime le voir gagner.
Au sujet du français il a déclaré : « Le Français, je l'ai appris qu'à partir de mes 14 ans et ce durant deux années. Je n'ai jamais eu peur de faire des erreurs et je pense que j'ai un français décent. »

Martina Hingis

La joueuse suisse, qui après s'être éloignée du circuit simple a fait son retour en double, faisait sensation avec sa maitrise de 4 langues : le tchèque, le suisse-allemand, l'anglais et le français. Entre le suisse allemand, l'allemand, le tchèque, l'anglais et le français, celle qui détient toujours le record de la plus jeune numéro un mondiale de l'histoire du tennis, a toujours impressionné sur et en dehors des courts. Encore un record à battre ?

La *New French Generation*

Le français reste une des deux langues officielles du tennis, mais la nouvelle génération n'échappe pas à l'obligation de parler anglais sur les courts internationaux. Sans être nécessairement des polyglottes accomplis, la plupart de nos joueurs sont au moins bilingues en anglais : Alizé Cornet, Gaël Monfils, Gilles Simon...  Même s'ils sont parfois trop timides pour l'admettre...

Nelson Montfort

La liste ne serait pas complète sans cette figure du sport devenue culte grâce ses talents de journaliste-interprète, et qui ne cesse de nous enthousiasmer avec ses interviews traduites en simultané par... lui-même : Nelson Monfort OF COURSE ! Si les Français adorent le taquiner sur son accent, il n'en reste pas moins que beaucoup doivent envier, dans leur fort intérieur, sa facilité à jongler entre les langues. Car il n'en maîtrise pas moins de cinq : le français (il avoue d'ailleurs accorder une attention toute particulière au bon usage de sa langue maternelle), l'anglais, l'espagnol, ainsi que l'italien et l'allemand. Avec Nelson, gare aux rebondissements !

Alors, envie vous aussi d’apprendre une langue étrangère ?

Source : Babbel*


À propos de Babbel :
Apprendre une langue est à la portée de tous. Cette vision motive l'équipe Babbel depuis 2007. L'application leader sur le marché de l'apprentissage des langues en ligne, permet d'apprendre une langue, de l'anglais à l'indonésien, depuis chez soi, sur ordinateur ou bien en déplacement, sur Smartphone ou tablette.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
2 commentaires