BELLOD 25-04-2022 01:08

Comme l’exprime Christophe Pierre: « Je n’estime donc pas que ce vote pour Marine Le Pen était une adhésion à sa pensée xénophobe et raciste mais un signal extrême de non-adhésion pour 5 ans de plus avec Emmanuel Macron ». En plus de l’abstention énorme, le « vote sanction » a effectivement dû peser lourd… Par contre se servir d’un vote en faveur de l’extrême-droite, juste après avoir plébiscité l’extrême-gauche au premier tour, juste pour exprimer sa colère…Difficile de ne pas relever une certaine perte de valeurs. En Métropole la colère et les divisions sont aussi énormes, mais visiblement le « front républicain » historique fonctionne encore, y compris dans le camp de l’extrême-gauche très remontée contre Macron. Mais plus aucun « cordon sanitaire » en outremer… Une prise de distance indéniable avec le reste de la république, en dépit du plébiscite passé pour l’article 73. Et malheureusement l’impression donnée, d’une certaine forme d’irresponsabilité politique, se dégageant aussi de cette stratégie du chaos… Espérons que l’on nous prennent plus pour des fâchés que des fachos depuis la métropole, mais l’on risque aussi de nous associer un peu à une bande d’insouciants versatiles (plébiscite Mélenchon, puis plébiscite Le Pen) un brin hystériques.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express