siage 12-01-2022 15:52

Au premier procès, Sylvain Kereneur avait bénéficié d’un non-lieu, défendu par Eric Dupont-Moretti. Le rôle de l'avocat justement avait été si important que la Justice n'avait peut-être pas été rendue. Et peut-être que la seconde victime en est la conséquence. La justice doit le dire pour qu’on ne reste pas dans l’empathie justement.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express