P.Daudet 09-01-2022 03:15

Un erzats de carnaval a été organisé en catimini. Cet évènement « traditionnel » dans la culture populaire guyanaise a été confisqué par des amateurs. Le vice-président chargé du tourisme, pourtant professionnel par ailleurs, semble méconnaître les codes de la fête. La communication erratique relative à ce spectacle entre privilégiés fait davantage penser à une soumission qu’à une ambition. Il serait intéressant d’évaluer la pertinence de cette fête entre soi en regard du coût pour le contribuable (>10 000 € ?). France Guyane pourrait nous informer ? S’il en est un qui rigole ce soir, c’est le gouverneur à voir le roitelet parader sans aucune once de pouvoir. S’il en est un qui rigole à voir désigner une reine sortie du sérail, c’est bien le véritable roi de cette soirée sous couvre-feu qui organise par ailleurs deux autres clusters très bientôt. Le carnaval de Guyane est entrain de se noyer dans le pripri technocratique sous l’effet d’une incompétence à produire autre chose qu’un non évènement. Quel gâchis !

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express