Georges de Cayenne 28-07-2021 02:47
Complexité ?

Schoelcher, dans son projet initial d'abolition de l'esclavage, avait prévu d'indemniser les futurs ex-esclaves, ce qui a été refusé par le gouvernement de l'époque qui a préféré n'indemniser que les propriétaires esclavagistes par craint d'une sécession. En 1849, 1096 personnes ont touché des indemnités. La liste est désormais disponible. Parmi les noms, on retrouve des noms de famille courant en Guyane. Faut-il aller les "déboulonner" ? L'histoire est complexe et les simplifications qui conduisent à des radicalisation n'aboutit qu'à de nouvelles injustices.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express