g6d 13-07-2021 13:13

Certains veulent garder leur liberté de saturer les réanimations et d'empêcher la prise en charge des malades non Covid-19 atteints de cancers, diabète ou maladies cardio-vasculaires, tout en râlant contre l'Etat. Au Surinam, sans mère patrie vilipendée, les habitants se prennent en main.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express