bozo 18-01-2021 10:09
Des lendemains qui déchantent

La moindre des choses, ce serait que ceux qui défilent dans les rues acceptent de céder leur place aux autres lorsque les hôpitaux seront complets, et qu'il faudra trier les malades pour choisir entre ceux qui vont vivre et ceux qui vont mourir...

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express