zene973 29-09-2020 12:56

Une trentaine de mules par vol. C'est Air France qui se frotte les mains. Si vous ajoutez les EVASAN par manque de moyens hospitaliers, les politiques dont les billets sont payés par nos impôts, les "hauts" fonctionnaires de tout bord (y compris ceux de MEDETOM et divers..),il reste peu de places où la concurrence pourrait s'appliquer pour faire baisser les prix. PS: j'ajouterais que la réforme des congés bonifiés qui au final multiplie les déplacements payés sur fonds publics, n'arrange pas non plus.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express