OVDA97 28-06-2020 05:47
Comment l'état peut gérer une crise quand il est maître dans l'art dans la gabegie

L'état nous obligeait à remplir un formulaire pour prendre l'avion si on était prioritaire. La gestion me paraît scandaleuse car la compagnie aurait dû écrire à ces clients se désignant qui rentre dans le cadre en priorité en excluant les autres et sur son site internet, on ne peut rien faire à la manière Air Guyane, j'ai même téléphoné : personne. Ce dimanche 5/7, je devais prendre l'avion qui est annulé donc je serai sans logement car j'ai terminé une mission de 4 mois et le bail est de même durée. Bien sûr c'est l'état qui contraint Air Caraibes, on a les élus de la république qu'on mérite à cause de la majorité du peuple qui a voté pour des branquignoles mais bravo au député G.Serville par sa lettre destinée au préfet. Logiquement, la compagnie doit prendre en charge les frais à ses clients dans l'annulation comme le stipule dans les conditions générales de ventes mais la compagnie devra se retourner contre l'état pour entrave à la circulation des prioritaires mais j'ai l'impression comme le préfet, personne ne veut prendre ses responsabilités, sont ils copains et coquins comme cochons, allez savoir ? Je m'étonne que la presse ou les clients ne se constituent pas en groupe contre l'état et réclamer des dédommagements à la compagnie, puisque dans l'article F-G, certains dort à l'aéroport, par contre ils manifesteront lundi. C là qu'on mesure leur degré d'intelligence dans leur prévoyance. Si rien est pris en charge, je porterai plainte d'abord l'état puis la compagnie.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express