Georges de Cayenne 01-06-2020 15:38

Cette affaire de l'hydroxychloroquine permettra au moins de savoir quels sont, de nos hommes politiques et de nos scientifiques, ceux qui sont vendus à l'industrie pharmaceutique et souhaitent que la covid-19 ne soit pas soignée avec des médicaments peu chers mais permettent aux laboratoires pharmaceutiques de vendre de nouvelles molécules. Il suffit de comparer le coût de ces dernières avec celui de l'hydroxychloroquine, de l'azythromycine, de la colchicine, de la famotidine, de la chlorpromazine pour citer quelques uns de nos "vieux" médicaments peu chers, en regardant leurs prix dans le dictionnaire Vidal des médicaments ! En tant que médecin mais surtout en tant que malade potentiel, je ne peux pas affirmer que l'hydroxychloroquine soit efficace à 100%. Mais à défaut, j'en prendrai si nécessaire (si j'arrive à m'en procurer au besoin illégalement !). Son efficacité est certainement aussi liée à la façon de la prescrire : respect des contre-indications, dès le début, à bonne dose, et sous couvert d'une surveillance électrocardiographique.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express